A- A A+

22 / 09
2014
> Thématiques : Culture / Sport

À Saint-Hilaire-de-Clisson, l'Épicerie culturelle résiste au creux de la vague. Née sur les cendres encore chaudes d'un groupe de musiques actuelles, elle a gardé son souffle pour défendre les formations émergentes avec militantisme.

Dance Floor Disaster sera en concert le 18 octobre à Rezé à l'invitation de L'Épicerie culturelle.L'Épicerie culturelle, à Saint-Hilaire-de-Clisson, s'est construite de sa propre expérience : Télécran, groupe de trip-rock originaire du vignoble, a très vite vu en 2013 les limites de son épanouissement. "Il n'existait pas d'outil pour professionnaliser les groupes dans le Pays clissonnais", explique Ludovic Chauvin, membre fondateur de l'Épicerie culturelle. "Alors on a créé la structure dont on avait besoin pour vendre nos spectacles."

Lorsque le groupe périclite, l'outil reste en place pour les formations émergentes qui recherchent un positionnement dans les salles de spectacles. "Grâce à notre connaissance du milieu, du réseau de MJC (Maison des jeunes et de la culture) et des acteurs culturels, on a développé cette aide à la diffusion, à l'administration, à la promotion et à la diffusion en 2013."

Le fonds régional d'aide aux développeurs d'artistes (3 000 €) est mobilisé et Ludovic Chauvin rejoint le conseil d'administration du pôle régional des musiques actuelles la même année. "Tout cela nous a permis de nous faire connaître des institutions et des collectivités."

L'activité est intense : 35 contrats passés avec des intermittents en 2013 avec un chiffre d'affaires de 50 000 €. Une page bien vite tournée en 2014. "Je ne suis plus salarié depuis janvier car nous n'avons plus les ressources financières suffisantes. Face au manque de budget dédié au développement des musiques actuelles, aux charges administratives et fiscales… ça coince partout et les salles ne commandent plus. Nous allons sûrement revenir à une structure plus légère d'organisation de spectacle, pour s'épargner la lourdeur fiscale des licences."

L'Épicerie culturelle entend donner de la voix le 18 octobre à Rezé : ce soir-là, les deux groupes ligériens Dancefloor Disaster (club métal) et Bak Trak (électro rock) permettront de tâter le pouls d'une économie fragile sur la scène de la BaraKaSon. "On y attend tous ceux qui veulent soutenir les musiques actuelles."

Pour en savoir plus : http://lepicerieculturelle.org

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information