A- A A+

04 / 03
2015
Petite enfance, personnes âgées, personnes handicapées… Depuis 1949, l'Association nantaise d'aide familiale (Anaf) intervient auprès de différents publics fragiles dont les attentes évoluent. Pour s'y adapter au mieux, l'association déploie un vaste plan de formation, personnel ou collectif, auprès de ses 110 salariés.

L'Anaf forme son personnel pour s'adapter aux évolutions de l'aide à domicile."Je ne peux plus lire ni écrire à cause de mes problèmes de vue", entame Madame Rabillé, bénéficiaire de l'Anaf à Rezé. "Chaque semaine, Hélène et Amélie m'aident dans mes papiers, pour les commissions dans le quartier et pour garder la maison propre. Elles m'apportent un soutien moral."

En effet, si les deux micro-crèches ouvertes par l'association en 2012 ne désemplissent pas, les salariés de l'Anaf, basée à Nantes, doivent également de plus en plus répondre aux attentes de personnes en situation de perte d'autonomie. Pour Patrick Moreels, directeur de l'association, "ce besoin en compétences spécifiques nécessite les qualifications adaptées. Nous y répondons par la formation."

Tous les deux ans chaque salarié bénéficie d'au moins six jours (et non six heures comme indiqué dans la vidéo ci-dessous) de formation complémentaire : "Ces modules durent généralement trois jours et portent sur des thèmes particuliers comme l'accompagnement en fin de vie, les premiers secours ou la prise en charge d'un jeune enfant. Mais nous proposons aussi des formations plus longues à destination des salariés qui souhaitent évoluer professionnellement."

Des métiers qui évoluent

En 2014, grâce notamment à un soutien de la Région des Pays de la Loire de 1 800 €, 520 heures de formation ont été dispensées aux employés de l'association, sous la forme d'un diplôme complet d'auxiliaire de vie familiale (400 heures), mais également dans le cadre de validation d'acquis d'expérience (VAE) pour deux salariés (72 heures).

Assistants de vie aux familles (AVF), auxiliaires de vie sociale (AVS) et techniciens d'intervention sociale et familiale (TISF) s'adaptent ainsi aux évolutions de leurs métiers : "Les lois, les droits et les conventions collectives changent souvent", estime Hélène Billon, depuis 15 ans dans l'association. Même si cela reste très encadré, les AVS sont désormais habilités à donner des médicaments, sur initiative du médecin prescripteur et lorsqu'elle ne présente pas de difficultés particulières, ou aider à la toilette par exemple.

Hélène Billon, quant à elle, a suivi deux formations depuis 2012 : premiers secours et accompagnement en fin de vie. "Grâce à ces modules je sais quels gestes faire, mais aussi quels mots et quels comportements avoir. Cela m'apporte une meilleure compréhension des difficultés rencontrées par les bénéficiaires et me permet de mieux réagir professionnellement."

Pour en savoir plus : http://anaf.asso.fr

Auprès des plus fragiles

Des formations pour s'adapter aux nouveaux besoins

 

Signature : Pierre Bordais.

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information