A- A A+

06 / 06
2012

L‘école est l’un des bâtiments bientôt alimentés par la chaufferie à bois.Pour réduire sa facture de consommation d’énergie, la commune de La Grigonnais va investir dans l’achat d’une chaufferie à bois déchiqueté. Financée en grande partie par la Région, elle sera alimentée à partir des haies et des arbres champêtres du coin.


Face à la hausse du prix des combustibles et dans un contexte de restrictions budgétaires, la commune de La Grigonnais a décidé de se doter d’une chaufferie à bois déchiqueté équipée d’un réseau de chaleur. Il s’agit d’alimenter une partie des bâtiments municipaux : la mairie, le restaurant scolaire, la salle associative, la salle Mil’Lieu et enfin l’école publique Les Marronniers où sont scolarisés 260 élèves.
Les travaux ont débuté en avril et seront bouclés en septembre. Cette opération votée en conseil municipal après un large consensus et saluée par les 1 500 habitants, s’élève à 300 000 €. La Région finance l’opération pour 125 000 € dont 75 000 € au titre du contrat de territoire. « C’est un projet à double objectif : il y avait d’une part l’urgence de remplacer deux chaudières à fuel à bout de souffle ; et d’autre part, se posait la question de la gestion et de la valorisation des haies bocagères », explique Monique Jamin, adjointe au maire.

 

Une facture divisée par deux !

 

Commune à dominante agricole, La Grigonnais peut se prévaloir d’un milieu naturel riche en arbres. Ressource énergétique de premier plan et de proximité, le bocage nourrit chez les élus des espoirs d’autonomie énergétique. Un approvisionnement en local à 50 % des besoins constituerait déjà une première étape.
« Une étude est en cours afin de déterminer la quantité de bois exploitable chaque année à partir des espaces boisés communaux, du bois sur les exploitations agricoles et sur les bords de routes sans menacer le potentiel de nos arbres », explique l’élue. La municipalité, qui a fait des questions du développement durable une priorité d’actions, poursuit sa réflexion avec tous les acteurs (agriculteurs, associations de chasseurs et de protection de l’environnement) sur le territoire.
Enfin, un plan de gestion du bocage va être mené car il apparaît aujourd’hui vieillissant, voire mal entretenu. Chaque année, la commune consacre 12 500 € au paiement des factures de fuel et d’électricité pour chauffer les bâtiments publics. En septembre, à la mise en service de la chaufferie à bois, la note sera divisée par deux !

 

 

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information