A- A A+

23 / 10
2015
Déjà un an d'existence pour le Centre industriel de réalité virtuelle, à Montoir-de-Bretagne. Comment cet équipement sans précédent en France a-t-il grandi ? A-t-il trouvé son public ? Point d'étape avec Sophie Levionnois, sa directrice.

Industrie, énergies renouvelables... à Montoir-de-Bretagne, le CIRV booste l'innovation tous azimuts.Inauguré en novembre 2014 à Montoir-de-Bretagne, le Centre industriel de réalité virtuelle (CIRV)* était annoncé comme une plateforme susceptible de concrétiser l'innovation industrielle sur le territoire de Saint-Nazaire. Un an plus tard, défi réussi ?

"Globalement l'activité fonctionne bien et même au-delà de ce qu'on avait imaginé", indique Sophie Levionnois, directrice du CIRV. "En plus des locomotives Airbus et STX, une dizaine d'industriels fréquente le site plutôt régulièrement : pour des revues de projet, des simulations de travaux ou encore l'amélioration ergonomique de postes de travail."

Nombreuses sont les structures à avoir arpenté le CIRV cette année : groupes professionnels, chambres consulaires, chercheurs… Sur les 1 000 m² du centre, ils ont découvert les murs en 3D, les casques pour animer des avatars, le "cave" (salle d'immersion en trois dimensions)… Un concentré de technologies qui fait même des émules.

"D'autres territoires nous sollicitent sur le process de création du CIRV. Aux États-Unis, le n° 1 de la croisière Royal Caribbean International envisage d'investir dans un équipement semblable à Miami après plusieurs échanges avec son partenaire STX."

Vers une caisse à outils concrète

Pour le CIRV, c'est cette même singularité technologique de pointe qui demande davantage de structuration : "Pour une plateforme mutualisée comme la nôtre, il n'existe pas de modèle de fonctionnement", ajoute Sophie Levionnois. "Et c'est l'un de nos leviers d'amélioration : mettre en place une communauté de pratiques afin de favoriser la compréhension des outils. Pour que les entreprises puissent prolonger en toute autonomie les travaux d'innovation chez elles, il leur faut une caisse à outils concrète sur laquelle le CIRV travaille aujourd'hui."

* Plateforme régionale d'innovation, le CIRV a été financé par la Région des Pays de la Loire (5,44 M€), l'Europe (2,15 M€), le Département de Loire-Atlantique (480 000 €), la Carene (480 000 €) et Nantes Métropole (50 000 €) pour un coût total de 8,6 M€.

Pour en savoir plus : www.technocampusemc2.fr/SMARTFACTORY

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information