A- A A+

30 / 08
2012
> Thématiques : Recherche et Université

Soigner les diabètes les plus durs chez l’enfant, permettre des greffes de cornée… grâce à des porcs génétiquement modifiés. Le beau projet biotechnologique Xenothera SAS aidé par la Région est nantais, et en compétition avec les meilleures équipes scientifiques de par le monde.

 

Le porc est un des meilleurs amis de l’homme, et pas seulement pour le jambon beurre : génétiquement proche de nous, il a permis nombre d’avancées scientifiques considérables, dont la production d’insuline pour les diabétiques depuis les années 20, en passant par les premiers essais de greffes cardiaques.

Le projet d'entreprise Xenothera SAS, soutenu par la Région et Atlanpole, a pour objectif de créer un élevage de porcs génétiquement modifiés dans le but de développer de nouvelles biothérapies. Il est étroitement lié à deux projets de rechercher précliniques soutenus par la Région au hauteur d'1 million d'euros. Ces recherches visent d'une part, à soigner des formes graves de diabète chez l’enfant et l’adolescent et d'autre part, à traiter des problèmes de cécité chez l’homme.

 

Conjonction de trois projets

 

Pour se faire deux équipes de recherche nantaises travaillent en synergie. Elles sont en compétition mondiale. Côté diabète, une première équipe (ONIRIS/ INRA/ Université Nantes) procède aux travaux de mise au point d'une thérapie à partir de cellules de pancréas de porcs encapsulées. Côté traitement des cécités cornéennes, une seconde équipe (INSERM 1064/ CHU de Nantes) mène des recherches à partir de cornées de porcs génétiquement modifiés. Les deux variétés de porcs nécessaires aux essais cliniques seront élevées au sein d'une porcherie high tech qui serait gérée par la start-up Xenothera SAS en cours de création.

 

Une compétition internationale

 

Pour David Riochet, directeur du projet Xenothera SAS, lancé en 2011, mais né de recherches engagées il y a 20 ans, il s’agit d’une "nouvelle approche dans le traitement du diabète", mais surtout d’un enjeu médical fort. L’homme parle avec un respect perceptible des équipes de chercheurs concurrentes pour certaines très avancées sur les mêmes objectifs aux USA, Belgique, Australie, Corée, Chine…

On le sent porté par cette passionnante aventure… mais comme tout chercheur, il reste prudent : "Ce ne sont pas les premiers qui commencent qui gagnent forcément à la fin. Et puis, la recherche, c’est un jeu de construction. On trouve un gène à Pittsburgh, un autre à Nantes… Chacun amène sa pierre et tous bâtissons dessus". A Nantes, on s’est donné les moyens d’extraire de belles pierres… en espérant être de ceux qui tailleront les clés finales du bâtiment.

 

Plus d’informations : www.itun.nantes.inserm.fr/docs/xenothera.pdf et www.itun.nantes.inserm.fr/index.php/fr/partners-2/start-up-xenothera-sas

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information