A- A A+

23 / 12
2011

Le lycée Guy Môcquet-Etienne Lenoir à Châteaubriant

Vive l’internat ! N’allez pas voir dans ce cri du cœur, une provocation d’élève. Ce mode de scolarité attire de plus en plus de candidats dont les familles restent convaincues, à tort ou à raison, qu’il favorise la réussite des études. Exemple à Châteaubriant.


 L’internat n’est pas la vie de caserne ! Bien loin des clichés poussiéreux de dortoirs collectifs et de réveil au chant du coq, la vie d’interne est une idée qui séduit de plus en plus de lycéens. Beaucoup de parents y voient même une forme de scolarité idéale, dans un environnement sécurisé et encadré, où les journées seraient réglées comme du papier à musique autour des repas, des cours, de l’étude, du sport et autres activités culturelles. Sur un millier d’élèves scolarisés dans son lycée, 250 ont choisi cette formule. "Nous accueillons de nombreux boursiers, ainsi que des jeunes qui viennent de loin (Choletais, Pornic et Sud Loire) notamment pour notre formation de chauffeur-routier ", remarque Philippe Dubroca, le proviseur du lycée Guy Môcquet-Etienne Lenoir, à Châteaubriant. "D'autres jeunes, confrontés à des difficultés familiales, viennent chercher ici un cadre salutaire".


Un nouvel internat, symbole d’union

Fruit d’une fusion en 2010 entre les établissements d’enseignement général et professionnel, le lycée Guy Môcquet-Etienne Lenoir a conservé ses deux internats. Vétustes, ces derniers seront démolis en deux étapes, d’ici trois à quatre ans puis remplacés par un nouveau bâtiment d’une capacité d’accueil identique. Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme de construction d’un bâtiment central comprenant un lieu de vie pour les élèves, des services administratifs, une salle des profs, un CID (Centre d'information et de documentation), un Greta, etc. Le début des travaux est prévu pour 2012. Coût de l’opération : 50 M€ financés à 100% par l’emprunt régional. "C’est le projet de rénovation de lycée le plus important en Pays de la Loire", indique le proviseur. Il voit dans ce programme immobilier le symbole d’une union, entre les deux lycées qui permet à son établlissement de rayonner sur tout le territoire.

 

A noter

86 % des internes s’y sentent bien !

Interrogés dans une enquête réalisée par des parents d’élèves, 86% des 3 000 lycéens sondés, issus de 18 établissements français, considéraient que la scolarité en internat était une chance de réussite pour leurs études. L’an dernier, 250 000 élèves hors classes prépa, dont 187 000 dans le public, avaient choisi l’internat. Prix ? Comptez entre 2 500 et 10 000 euros pour les établissements sous contrat.

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information