A- A A+

28 / 12
2012

Depuis 1999, l’association sébastiennaise Sabougnouma vient en aide aux habitants du cercle de la ville de Kati, au Mali. Les conditions sont difficiles. Après le coup d’Etat, les voyages sont au point mort. Et l’association a perdu son local de stockage.

 

Ils sont une centaine d’habitants du Sud-Loire à porter les valeurs de l’association Sabougnouma, qui signifie "bon espoir" en bambara. L’espoir pour les habitants de la région de Kati, le cercle comme on dit là-bas, à une vingtaine de kilomètres de Bamako, au Mali.

Après la réfection des classes existantes, la construction des classes de collège a commencé à Sénébikoro.Depuis 1999, l’association œuvre pour la santé et l’éducation sur place. Elle envoie aussi des conteneurs de matériels médical et scolaire, récupérés dans les cliniques et écoles ligériennes. "Notre dernier envoi remonte à mars 2011", explique la présidente Bernadette Decamp. "Nous avons expédié un conteneur de 75 m3 rempli de lits médicalisés, de tables, bureaux, etc. Tout est remis en état par nos soins avant l’expédition."

Mais depuis cette date, les envois sont au point mort. "Nous n’avons plus de local de stockage alors que nous recevons régulièrement des demandes pour collecter du matériel. Le lieu dont nous disposions a été repris par Nantes Métropole qui souhaite lui donner une autre vocation. Nous sommes actuellement en recherche d’un lieu au loyer accessible."

27 élèves en 2002, 520 en 2010

Sans local de stockage, il reste encore la possibilité d’agir sur place : depuis 2002, Sabougnouma a entrepris de nombreuses actions dans la région de Kati grâce au soutien du Département de Loire-Atlantique, de la Région des Pays de la Loire, de la Ville de Saint-Sébastien-sur-Loire, du groupe d’aide humanitaire d’EDF et l’AICP (Association Amicale des Anciens Élèves de la Joliverie).

Parmi ces actions, la réfection de trois classes et la construction de six nouvelles classes en premier et deuxième cycle à Sénébikoro. "Ils étaient 27 élèves en 2002. Grâce aux travaux réalisés, l’école accueille maintenant 520 enfants ! Seulement depuis le coup d’Etat, et notamment depuis l’enlèvement d’un Français à l’ouest du Mali, il est trop dangereux pour nous de nous y rendre. Nos deux correspondants sur place, adjoint au maire et professeur, assurent le suivi des travaux pour nous."

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information