A- A A+

25 / 01
2012
> Thématiques : Santé / Solidarités

Le Secours populaire français vient tout juste d’acquérir un vaste entrepôt de 2 500 m2 à d’Aigrefeuille-sur-Maine. A la fois siège social régional et plateforme de stockage, ce bâtiment sert à distribuer des dons sur l’ensemble de la région des Pays de la Loire.

 

50% des produits collectés  dans le cadre du PEAD (Programme européen d’aides aux plus démunis) sont redistribués en Loire-Atlantique.Après la location d’un entrepôt vétuste sur le quai Wilson à Nantes puis à Saint-Philbert de Grand Lieu, le Secours populaire français (SPF) a fini par poser ses valises quelques jours avant Noël 2011, sur la commune d’Aigrefeuille-sur-Maine. C’est ici, au cœur de la zone d’activités du Haut Coin, que l’association de solidarité a trouvé son bonheur : un bâtiment récent de 2 500 m2 de surface, acheté 1,2 M€ pour être transformé en plateforme de collectes des dons.

 


Conforme aux normes d’hygiène, le site animé par deux salariés et une vingtaine de bénévoles a été aménagé de façon à respecter la chaine du froid, indispensable au stockage des denrées alimentaires. Pâtes, sucres, fruits, lait… « Les marchandises collectés auprès des 32 600 donateurs sont destinés aux 58 permanences d’accueil de la région », explique Nathalie Boyer, la directrice départementale du Secours populaire de Loire-Atlantique qui a bénéficié d’une aide exceptionnelle de 100 000 € de la Région pour l’acquisition de l’entrepôt. « C‘est une somme très importante qui équivaut aux budgets annuels cumulé des comités de Rezé et Saint-Herblain pour l’ensemble de leurs activités de solidarité », se réjouit-elle.
Dans un contexte de réduction des dotations de l’Etat, cette subvention est aussi une bouffée d’oxygène qui s’ajoute aux 15 000 € annuels versés par la Région à l’association au titre des sorties familiales. « C’est autant d’argent que nous n’aurons pas à prélever sur les fonds propres du Secours populaire destinés aux actions de solidarité des 50 000 personnes du département », conclut Nathalie Boyer qui déplore ainsi « deux fois plus de bénéficiaires par rapport à l’an dernier ».

 

A savoir

- La moyenne des dons s’élevait à 50 € en 2011 contre 60 € en 2010
- La solidarité matérielle est évaluée à 5,4 M€ dont 247 000 € collectés auprès des 20 257 donateurs en Loire-Atlantique
- 50 719 personnes ont bénéficié d’une aide du SPF soit 12 500 familles dont 1 852 monoparentales   
- 58% des denrées (374 tonnes) collectées dans le cadre du PEAD (Programme européen d’aides aux plus démunis) sont redistribuées en Loire-Atlantique

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information