A- A A+

12 / 06
2013

Une pirogue pour un pêcheur, un vélo pour un boulanger, une pompe à eau pour des maraîchers, des outils pour un mécanicien… En à peine un an, quelque 45 bourses d’entreprendre ont été octroyées par l’association de coopération internationale Tankanto-Machecoul à de jeunes ruraux sénégalais. L’objectif final : aider au développement local.


Grâce à leur bourse, ces maraîchers ont pu investir dans une pompe à eau achetée en commun.  "Nous ne sommes pas partisans d’une économie d’assistés. Nous voulons seulement être des facilitateurs de projets", insiste bien Michel Hivert, président de Tankanto-Machecoul. Créée en 2000, cette association mène des actions d’aide au développement pour la communauté rurale de Tankanto, en Casamance, au Sénégal.

 

Depuis 2012, elle se concentre plus particulièrement sur la délivrance de bourses d’entreprendre à de jeunes Sénégalais. Une action pour laquelle l’association, soutenue à hauteur de 7 000 € par la Région des Pays de la Loire, entend avant tout "responsabiliser les jeunes tant dans leur projet que dans le remboursement."

Des prêts sans intérêt, remboursables sur un ou deux ans

Car ces bourses d’entreprendre s’apparentent bien à "des prêts sans intérêt, remboursables sur un ou deux ans". Ils sont octroyés à des jeunes âgés de 18-35 ans issus de la communauté rurale de Tankanto et "porteur d’une activité économique qui leur permette de rester au pays et dans leur région en particulier", explique Michel Hivert.

 

Plus largement, c’est en effet contre l’émigration clandestine que veut lutter l’association Tankanto-Machecoul. "Tankanto est une zone du sud du Sénégal, riche sur le plan agricole mais isolée sur le plan économique", explique Michel Hivert. "Les jeunes sont donc tentés de partir vers Dakar ou vers l’Europe. Beaucoup trop ont péri en mer en cherchant à gagner l’Europe par des moyens de fortune !"

 

Quelque 45 bourses ont été délivrées en 2012. Des bourses qui ont par exemple permis à trois pêcheurs d’investir dans une pirogue (qu’ils ont d’ailleurs déjà remboursé), à un boulanger de refaire un four à pain et d’acheter un vélo pour ses livraisons, à six maraîchers partageant une parcelle d’acheter une pompe à eau en commun… "Chaque projet est examiné par un jury local. On incite surtout à faire des prêts d’investissements et de campagne", précise Michel Hivert.

 

Les demandes ont été nombreuses en un an, ce qui montre l’intérêt porté à cette action, relayée sur place par un animateur de développement local, Issa Mané. D’ici trois à quatre ans, ce sont entre 150 et 200 jeunes que l’association Tankanto-Machecoul compte ainsi aider à investir et… à se dessiner un avenir dans leur région.

 

Pour en savoir plus : www.tankanto.com

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information