A- A A+

02 / 08
2013

C'est une œuvre qui force l'admiration : l'action menée au Burundi par l'association Gynécologie Sans Frontière permet à des centaines de femmes gravement lésées lors d'accouchements traditionnels de retrouver une place au sein de leurs familles et de leurs communautés.

Les mots du Professeur Henri-Jean Philippe, Médecin obstétricien au CHU de Nantes et Président de Gynécologie Sans Frontière, sont d'une clarté clinique et posent les enjeux sans détour : "Il arrive que le bébé reste coincé plusieurs jours dans le bassin des femmes qui accouchent chez elles sans aucune assistance médicale, ce qui provoque  non seulement la mort de l'enfant mais se traduit aussi par des lésions obstétricales catastrophiques. L'incontinence qui en résulte est permanente et abondante, source d'odeurs intenses. Les maris répudient ces femmes qui vivent dans la honte, abandonnées de tous."

Un retour à la vie normale

Une jeune burundaise opérée par GSF.Pourtant des solutions existent, efficaces dans plus de 80 % des cas. Alertées sur ce drame par leurs collègues de Médecin Sans Frontière (MSF), les équipes de Gynécologie Sans Frontière décident en 2006 d'intervenir avec la création d'un centre de référence pour les femmes fistuleuses au CHU de Bujumbura, capitale burundaise.

Depuis cette date, plus de 300 femmes ont été opérées avec succès et les missions que GSF conduit sur place trois fois par an ont également permis la formation de sages-femmes et de chirurgiens locaux. À ce bilan thérapeutique très positif, il faut ajouter une autre réussite spectaculaire : la prise de conscience, grâce à GSF, des autorités burundaises qui ont voté la gratuité de l'accouchement et du traitement de la fistule obstétricale !

Une collaboration fructueuse

Soutenue depuis toujours par la Région des Pays de la Loire, l'ONG ne compte pas s'arrêter là. En juillet, une mission aura pour but d'étudier la faisabilité de deux projets très importants : la création d'une nouvelle école de sages-femmes au Burundi - qui n'en compte actuellement qu'une seule pour 200 000 naissances annuelles ! - et la mise en place, d'autre part, en collaboration avec le ministère de la santé local, d'une politique de planification familiale s'appuyant sur la contraception gratuite et la sensibilisation en milieu scolaire.

Inspiré de la formation que GSF dispense depuis plusieurs années dans les lycées des Pays de la Loire, ce programme séduit d'ores et déjà les autorités burundaises. C'est donc en pleine confiance que le Professeur Henri-Jean Philippe et son équipe s'apprêtent à repartir pour Bujumbura !

Pour en savoir plus : www.gynsf.org

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information