A- A A+

27 / 02
2012
> Thématiques : Économie / Tourisme

Eric Guérin, le chef de La mare aux oiseaux, élargit son offre hôtelière en proposant cinq suites de haut standing

Eric Guérin, le chef étoilé du restaurant la Mare aux oiseaux est aussi un hôtelier avisé. Son établissement situé au cœur de la Brière a développé une gamme de cinq suites de luxe en conservant l’esprit des chaumières briéronnes.


Deux canards se disputent un petit poisson sous l’œil indifférent d’un héron de passage, sa grande silhouette déployée, prêt à se poser. La scène observée à partir de l’hôtel restaurant La mare aux oiseaux, est exclusive. Un cadeau pour les visiteurs. « C’est pour moi le plus bel endroit du monde », clame sans ambages Eric Guérin, le propriétaire de cet établissement niché sur l’île Fedrun, à Saint-Joachim en pleine Brière.

 

La vue sur les roseaux

 

Il y a 2 ans, le chef étoilé qui propose une cuisine d’inspiration et de terroir, donnait un nouvel élan à son activité hôtelière en développant une gamme de cinq suites en duplex sur 100 m2 de surface pour les plus spacieuses. Construites dans l’esprit des chaumières briéronnes, ces résidences de standing toutes équipées de terrasse, disposent d’un accès privilégié à l’espace détente, la piscine et la vue imprenable sur le parc paysager, les roselières, les canaux, les barques et les oiseaux ! Une offre qui s’ajoute aux 10 chambres déjà existantes dont six dans l’enceinte du restaurant. De 145 € à 290 € la nuitée, la Mare aux oiseaux cible clairement une clientèle exigeante, adeptes des courts séjours agrémentés des plaisirs de la table et du tourisme vert. « L’environnement est aussi important que la cuisine : c’est d’ailleurs là que je puise mon inspiration. J’avais envie de partager avec les clients, qui viennent parfois de très loin, mon amour pour la Brière. » Et puis, « j’arrivais à une étape de ma vie où pour éviter de m’ennuyer, d’étouffer, je devais donner une nouvelle impulsion à l’exercice de mon métier », explique Eric Guérin, un tempérament tout feu tout flamme.

 

L’étoile bleue

 

Le chef au sourire carnassier, à qui tout sourit aujourd’hui, était pourtant à deux doigts de tout plaquer, il y a quatre ans. « J’étais vidé : j’avais perdu mon étoile, le restaurant accusait 40 % de chiffre d’affaires en moins et pourtant je sentais que le potentiel était là ! » Bien vu. Depuis, l’étoile du chef de 42 ans a retrouvé son éclat. La mare aux oiseaux emploie 30 à 40 personnes et affiche un chiffre d’affaires de 2,5 M € par an. Le développement de l’activité hôtelière et la rénovation complète des cuisines auront coûté 2,3 M €. Sollicitée, la Région a contribué pour 100 000 euros au titre du soutien aux projets en faveur du tourisme régional. « Etre aidé, c’est être reconnu », souffle Eric Guérin, décoré le 9 février dernier à l’Elysée des insignes de chevalier de l’ordre du mérite. Une nouvelle étoile pour le Briéron.

 

Pour en savoir plus : www.mareauxoiseaux.fr

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information