A- A A+

19 / 09
2013

En travaux depuis l’été 2010, le Musée des marais salants a rouvert ses portes le 5 août 2013 à Batz-sur-Mer. Autour d’une mise en scène complètement renouvelée, le parcours permanent dévoile un rare patrimoine industriel, tout en égrenant l’histoire de l’or blanc entre Loire et Vilaine.

Deux cents visiteurs par jour au musée des marais salants à Batz-sur-Mer et 1 020 lors des dernières Journées européennes du patrimoine  : du jamais vu depuis longtemps pour ce Musée de France, ancré dans le terroir de Guérande. Et pour cause. Le musée a fait l’objet d’une vaste opération de restructuration démarrée en 2010.

Le site du Musée des Marais Salants. Crédit photo : D. Charrier, CAP Atlantique"Notre espace d’exposition s’est considérablement élargi : 800 m² sont aujourd’hui dédiés à la présentation de l’univers des paludiers ainsi qu’à l’histoire du sel, au sein d’un parcours scénographié", indique Gildas Buron, responsable du Service Musée et Patrimoine de Cap Atlantique, EPCI propriétaire et co-financeur du projet.

L’opération d’extension et de rénovation s’élève  globalement à 4,8 M€. Elle a été soutenue par la Région des Pays de la Loire (1,1 M€), le Département de Loire-Atlantique (1,1 M€) et l’Union Européenne sur les fonds FEDER (575 000 €). Les abords du site ont également bénéficié d’un aménagement extérieur en pierres de granite. La place Adèle-Pichon a été embellie en 2012, sous l’égide de la commune de Batz, avec le soutien régional.

Une approche du patrimoine industriel unique en France

L’originalité du musée réside dans les incroyables collections rassemblées autour du sel de Guérande dans un vaste entrepôt à sel réhabilité. Les outils utilisés par les paludiers des origines au XXIe siècle sont illustrés et expliqués par une riche iconographie et accompagnés de dispositifs interactifs et ludiques. Au total, exposés ou en réserve, 9 000 objets patrimoniaux emblématiques, parfois monumentaux et souvent inédits, composent le fonds référent du musée. Une mine d’or, ou plutôt de sel, autour d’un joyau du patrimoine industriel guérandais : une laverie à sel.

"Celle-ci a été reconstituée à partir d’artefacts de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, mais aussi des témoignages des derniers hommes à avoir vu la machine en fonctionnement. Des relevés laser, réalisés sur un lavoir à sel délabré, ont permis la réalisation d’un modèle numérique et une reconstitution à l’échelle 1. Conçue pour débarrasser le sel des particules d’argile, elle est l’un des témoins essentiels de l’industrialisation des activités salicoles artisanales de la façade atlantique". Composée de plus de 600 pièces de bois, et de métaux, cette machinerie est sans aucun doute unique en France, si ce n’est en Europe.

Pour en savoir plus : www.museedesmaraissalants.fr

 

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information