A- A A+

13 / 12
2013

En complément de sa vedette de deuxième classe, la Station de la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) de Pornic s'équipe d'une embarcation semi-rigide. Au printemps 2014, elle permettra d'intervenir plus rapidement lorsque des vies humaines seront menacées.

Le phare de La Noéveillard, bâtiment appartenant à la ville de Pornic et mis gracieusement à la disposition de la SNSM.Avec plus de 220 stations le long des côtes françaises, en Métropole et en Outre-mer, la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) effectue plus de la moitié des interventions en mer aux côtés des moyens de l’État. Depuis bientôt un siècle et demi, cette association de bénévoles est en première ligne pour intervenir auprès des bateaux en difficulté.

"Nous devons être prêt en 20 minutes maximum, 365 jours sur 365", explique Jacques Gheerbrant, président de la station de Pornic-Pays de Retz et ancien amiral préfet maritime de l'Atlantique. "À Pornic, nous sommes une quinzaine de bénévoles placés sous l'autorité du Cross (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage) qui coordonne et pilote les moyens engagés. Grâce à une météo assez clémente, nous n'avons eu qu'une dizaine d'interventions cet été au lieu d'une vingtaine habituellement."

Depuis 2009, la station bénéficie d'une vedette de classe deux, nouvelle génération, lui permettant d'intervenir principalement de la baie de Bourgneuf jusqu'à la pointe Saint-Gildas et le chenal de la Loire. "C'est un bateau de 12 mètres de long avec tout l'équipement nécessaire pour effectuer des remorquages ainsi que des missions de soutien. Il a une durée de vie de 25 ans."

Une embarcation semi-rigide pour les interventions rapides

Pour compléter sa capacité d'action en mer, la station de Pornic va bientôt s'équiper d'une embarcation semi-rigide de six mètres de long et d'une puissance de 115 chevaux, dotée d'un défibrillateur et de matériel d'oxygénothérapie. "En tenant compte du temps de prise en main, l'embarcation devrait être opérationnelle au printemps 2014. Elle va nous permettre d'intervenir plus rapidement en cas d'urgence vitale grâce à sa facilité de mise à l'eau et sa vitesse de 35 nœuds."

D'un coût de 53 600 €, l'embarcation est co-financée à parts égales par la Région des Pays de la Loire (13 400 €), le Département de Loire-Atlantique, la SNSM et la station de Pornic. "Bien que soutenues dans leurs investissements, les stations doivent être autonomes pour leur fonctionnement : c'est avant tout grâce à l'implication des bénévoles, aux dons et à la solidarité entre gens de mer que nous pouvons remplir nos missions."

 

Pour en savoir plus : www.snsm.org

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information