A- A A+

27 / 01
2015
Avec la flambée du cours de l’énergie, les bâtiments d'élevage de volaille accusent des charges de plus en plus lourdes. À Angers, la Chambre régionale d'agriculture a développé deux nouveaux concepts pour redonner du bois de chauffe à la filière.

Le concept de la Chambre régionale d'agriculture vise 45 % d'économies d'énergies avec le BEBC. - Crédit photo : Avec 5 000 aviculteurs et 20 000 emplois en Pays de la Loire, la filière volaille représente 20 % du chiffre d'affaire agricole régional. Pour autant, elle est de plus en plus fragilisée par les hausses du prix de l’énergie.

"Ces dernières années, le cours du gaz propane a dépassé des niveaux jamais atteints alors que cette même énergie est la source principale de chauffage des bâtiments d'élevage", indique Dylan Chevalier, responsable du secteur volailles à la Chambre régionale d'agriculture d'Angers. "Les éleveurs doivent maintenir une température de 31 à 34° en démarrage dans leurs bâtiments, dont les volumes sont parfois importants. En 2006, leur consommation énergétique représentait déjà, en moyenne, un tiers de leurs charges."

En partenariat avec la Chambre d'agriculture de Bretagne et l'Institut technique de l'aviculture, la chambre ligérienne décide, en 2006, d'engager un état des lieux. "Nous sommes partis d'une feuille blanche, avec l'objectif de définir précisément la consommation énergétique des élevages, et d’évaluer les enjeux pour la compétitivité de la filière, l'environnement et le bien-être animal. Cette réflexion nous a ensuite conduits à imaginer un projet de conception de bâtiments à basse-consommation et à énergie positive en aviculture". D'un coût total de 130 000 €, le projet reçoit le soutien de la Région des Pays de la Loire (41 100 €) et de l'État (42 900 €) pour être développé et expérimenté de 2011 à 2013.

"Le projet a permis de faire émerger deux nouveaux concepts pour favoriser la transition énergétique des bâtiments avicoles : le BEBC – Bâtiment d'élevage à basse consommation – permettant d'atteindre jusqu'à 45 % d'économies d'énergie vis-à-vis d'un bâtiment conventionnel ; le concept BEBC+ de bâtiment à énergie positive, s'appuyant en outre sur des sources renouvelables comme le solaire, la biomasse… offrant l'avantage notoire de produire plus d'énergie que le bâtiment n'en consomme."

Un guide présentant ces deux concepts a été diffusé en 2014 auprès des aviculteurs et de leurs partenaires techniciens et conseillers, et 30 exploitations ligériennes les ont déjà intégrés. "À l'occasion du prochain plan européen de compétitivité des élevages, cofinancé par la Région et l’État, des aides incitatives seront mises à disposition des aviculteurs pour leur permettre d'investir dans ces équipements."

Pour en savoir plus : www.paysdelaloire.chambagri.fr

Crédit photo : "ITAVI, IFIP, Chambres d’agriculture, C-Lines".

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information