A- A A+

18 / 06
2012
> Thématiques : Recherche et Université

Ces nouvelles serres seront utilisées par les chercheurs de l'IRHS, d’Agrocampus-Ouest et des partenaires extérieurs, dont Végépolys Innovation.D'ici un an, les chercheurs de l'Inra et d'Agrocampus Ouest disposeront de nouvelles serres expérimentales à Angers. Ce projet s'inscrit dans le cadre de la création de l'Institut de recherche en horticulture et semences.


Depuis janvier 2012, l'Inra Angers-Nantes, Agrocampus Ouest et l’Université d’Angers ont créé à Angers une nouvelle structure : l'Institut de recherche en horticulture et semences (IRHS). Il résulte de la fusion de quatre laboratoires : Génétique et horticulture (GenHort), Pathologie végétale (PaVé), Sciences agronomiques appliquées à l’horticulture (Sagah) et Physiologie moléculaires des semences (PMS). L'ambition de cette entité unique est de conforter sa position internationale de leader dans les domaines de la biologie des produits horticoles et de la production des semences. Elle rassemble 220 chercheurs, dont une vingtaine de doctorants.

 

Un équipement mutualisé

 

Parmi ses nombreux projets : la construction de nouvelles serres expérimentales sur le site d'Agrocampus Ouest. « Nous souhaitons réunir tous les acteurs au même endroit afin de mutualiser les moyens », souligne Jean-Pierre Renou, le directeur de l'IRHS.
Ce sera l'occasion également de remplacer une partie des installations devenues obsolètes. Le projet prévoit la construction de 2 600 m² de serres d'expérimentation et de salles de culture et  500 m² de hangar. Les travaux devraient débuter en janvier 2013. La remise des clés est prévue pour l'été 2013.  
Ces nouvelles serres seront utilisées à 80 % par les chercheurs de l'IRHS, et à 20 % par les activités pédagogiques et d’autres équipes de recherche d'Agrocampus Ouest,  et par des partenaires extérieurs dont Végépolys Innovation, dont le but est d'accompagner les entreprises et les laboratoires dans leurs projets recherche et développement dans le secteur du végétal spécialisé.
Le coût de ce projet s'élève à 4,1 M€. Il est financé dans le cadre du Contrat de projet État-Région (CPER) par : l'État (1 185 000 €), la Région des Pays de la Loire (630 000 €), le Conseil général du Maine-et-Loire (630 000 €), Angers Loire métropole (630 000 €) et le Feder (1 025 000 €).

 

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information