A- A A+

19 / 11
2015
En mai dernier, le joaillier Benoît Noury était à Shanghaï. Et en mars prochain, il sera à Singapour. En Asie, d'où viennent la plupart de ses pierres, ses collections de bijoux brillent dans les salons internationaux. Une délicate flamme artisanale à entretenir depuis Angers.

À Angers, le joaillier Benoît Noury crée de nombreux bijoux à la demande.  Crédit-photo : D.R.Benoît Noury en revient à peine. À Shanghaï, où le joaillier angevin a présenté les derniers bijoux de sa collection en mai dernier, il était le seul Français.

"Ce salon a accueilli près de 1 000 exposants et 100 000 visiteurs", précise Benoît Noury. "Accompagné de deux traducteurs, j'ai rencontré deux importantes sociétés chinoises en bijouterie. Les Chinois étant très friands du savoir-faire français, c'était un vrai succès avec de nombreuses prises de commandes."

À cette occasion, les bagues de sa dernière collection, "Florale", ont particulièrement séduit. "Ce sont des bagues pour lesquelles je vais moi-même chercher des pierres en Asie — Thaïlande, Sri Lanka… — avant de les travailler. Cette collection me correspond à 100 %, car elle révèle davantage l'artiste que l'artisan. À Angers, elle procure un impact émotionnel très fort sur certains de mes clients, parfois littéralement chavirés par ce qu'ils essaient."

Gemmologue de formation, Benoît Noury a été responsable d'atelier de joaillerie pendant 25 ans avant de se lancer à son compte, en 2010 à Angers. Colliers, boucles ou bagues en spinelle, rubis ou tanzanite… L'artisan crée les modèles à façon, fabrique et vend ses pièces, pour 90 % de sa création personnelle.

Designer french touch

Pour structurer son activité, le joaillier a mobilisé en 2013 le Fonds régional d'aide au conseil pour l'artisanat (1 920 € de la Région des Pays de la Loire) afin de réaliser un diagnostic pour un coût total de 2 400 €. "J'avais besoin d'un regard extérieur pour m'aider à définir mon fonctionnement et mes ambitions. J'ai pu tracer plusieurs objectifs, notamment à l'international."

Après Shanghaï, c'est à Singapour que le joaillier poursuit sa route sur le chemin de l'export : "En mars 2016, j'intégrerai le salon "Maison et Objet" qui s'exporte en Asie pour la deuxième fois", ajoute Benoît Noury. "Cette nouvelle expérience m'inspire particulièrement, car je serai installé sur un carré de 100 m² consacré aux designers "french touch"."

Pour en savoir plus : www.benoitnoury-joaillier.com

Crédit-photo : D.R.

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information