A- A A+

04 / 07
2012

Vingt-six projets ont été financés depuis le lancement de l’opération de restructuration de l’artisanat et du commerce (ORAC) en novembre 2011 dans le Pays des Vallées d’Anjou.

 

Vincent Baud, boulanger-pâtissier, à Mazé a pu acheter une dresseuse, qui permet d'automatiser la fabrication des éclairs, des macarons et autres biscuits.

Avec l’opération de restructuration de l’artisanat et du commerce (ORAC), les collectivités locales disposent d’un outil pour booster l’économie locale. C’est notamment le cas depuis novembre 2011 dans le Pays des Vallées d’Anjou. Vincent Baud, boulanger-pâtissier installé à Mazé depuis douze ans, fait partie des bénéficiaires : "Nous en avons profité pour acheter une dresseuse, qu’on utilise pour la fabrication des éclairs et des macarons. Grâce à cette machine, nous fabriquons des biscuits secs, ce que nous ne pouvions pas faire auparavant. Nous avons aussi investi dans une vitrine réfrigérée et une table en inox pour le fournil."

L'opération est arrivée au bon moment également pour Éric Mauboussin et Jean-Luc Gardereau, à la tête de la société SAPLIQ, spécialisée dans la peinture de pièces industrielles, basée à Tiercé. L'entreprise vient de se doter d'une nouvelle cabine de peinture plus grande, qui permettra d’honorer les nouveaux marchés qu’elle vient de décrocher. "L'aide financière de l'ORAC est la bienvenue, reconnaît Éric Mauboussin. Elle permet de régler les à-côtés."


Effet démultiplicateur sur l'économie du territoire

 

L'ORAC a permis de financer une partie de la nouvelle cabine de peinture qui vient d'être installée dans l'atelier de la société SAPLIQ à Tiercé.L'ORAC s’adresse aux très petites entreprises (commerçants, artisans et activités de services à la personne et aux entreprises), dont le chiffre d’affaires est inférieur à un million d'euros. Les projets aidés concernent principalement l'acquisition de matériel, des travaux d'accessibilité et divers aménagements intérieurs.

"Une soixantaine de projets pourrait être aidée à terme", prévoit Christophe Guillevic, chargé d'animation économique au Pays des Vallées d’Anjou. "En plus du soutien direct à la modernisation des entreprises, l’ORAC a un effet démultiplicateur sur l’économie du territoire. Car les travaux sont réalisés le plus souvent par des artisans locaux".

Le montant de la subvention s'élève à 30 % du coût des travaux réalisés. Cette opération est financée pour moitié par la Région dans le cadre du contrat territorial unique et pour l'autre moitié par l'État. Le budget total de la première phase s’élève à 600 000 €.

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information