A- A A+

07 / 04
2016
Certains prédateurs sont particulièrement redoutés par les éleveurs de poissons d'eau douce. À Pouancé, la société de pisciculture Aqua 2 B a choisi de tester des cages pour protéger ses poissons des attaques de cormorans.

À Pouancé près de l'étang de Tressé, Aqua 2 B élève des poissons d'étang et de cours d'eau.Fondée en 2008 près de l'étang de Tressé à Pouancé, la société Aqua 2 B gère près de 300 hectares de surfaces d'étang en Pays de Loire et dans les départements limitrophes. Gardons, tanches, carpes, brochets, sandres ou black-bass y sont élevés en extensif pour alimenter les cours d'eau et étangs de fédérations ou sociétés de pêche, comités d'entreprises ou particuliers propriétaires de la région.

"Nous élevons chaque année 18 à 20 tonnes de poissons", indique Pascal Barme, gérant d'Aqua 2 B. Ce chiffre varie selon les aléas climatiques, les qualités nutritionnelles de chaque étang, mais aussi l'appétit des prédateurs ailés : "Hérons, mouettes, foulques petites et grandes aigrettes, et surtout les cormorans, s'intéressent de près à la faune des étangs", poursuit Pascal Barme. "Leurs attaques peuvent provoquer des dégâts considérables : une nuée de cormorans, comptant jusqu'à 250 individus, est à même de détruire 150 kg à 200 kg de poissons en l'espace d'une journée."

Une cage pour refuge

Pour lutter contre ce fléau, Aqua 2 B a recours à deux solutions : "Il existe des autorisations ponctuelles de tirs auxquelles nous pouvons prétendre, sur certaines périodes, mais c’est loin d'être suffisant et cela constitue de plus un transfert de charge supplémentaire. Alors sur l'exemple de collègues pisciculteurs, dans la région des Dombes et de la Brenne, nous allons tester la mise en place de cages-refuges : les poissons y sont attirés par l'ombre provoquée par le voile d'ombrage placé au-dessus de la cage, et se mettent naturellement à l'abri des attaques. Nous allons en tester plusieurs dès cette année."

En parallèle, la société piscicole poursuit son action de lutte contre des espèces végétales invasives comme la jussie. En 2014, elle ainsi reçu une aide de 2 841 € de la Région des Pays de la Loire pour lutter contre les espèces végétales et animales, nuisibles ou invasives, et conforter ainsi l'avenir de la pisciculture sur les territoires.

Pour en savoir plus : http://aqua2bpouance.extra-flash.com

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information