A- A A+

14 / 04
2016
Si la notion d'agroécologie n'existait pas encore en 1998, l'idée était déjà en marche à la ferme expérimentale de Thorigné-d'Anjou. Depuis la création du site, les projets se chevauchent pour développer l'agriculture durable en Pays de la Loire. Focus à travers le projet "Alibiobov".

Créée en 1998 sur l'initiative de la Chambre d'agriculture de Maine-et-Loire, la ferme expérimentale de Thorigné-d'Anjou* se consacre entièrement à la polyculture en élevage bio. Une spécificité qui ne transparaît pas dans le panel d'agriculteurs accueilli sur place.

"Nous recevons bien plus d'agriculteurs installés en conventionnel qu'en bio", précise Jean-Paul Coutard, responsable de la Ferme expérimentale. "Ceci s'explique naturellement par le profil des élevages en Pays de la Loire, qui sont 5 % en mode biologique et 95 % en mode conventionnel. Notre rôle est justement d'accompagner les éleveurs vers une agriculture durable. 75 conversions en bio ont eu lieu dans ce sens en 2015."À la ferme expérimentale de Thorigné-d'Anjou, le couple mère veau est étudié à la loupe.

Pour les exploitations accompagnées, l'autonomie alimentaire des systèmes de productions bios est un enjeu prioritaire. C'est pourquoi le site a engagé, en 2014, le projet "Alibiobov" avec le soutien de la Région des Pays de la Loire (86 160 € sur une durée de trois ans, soit 40 % du coût total).

"Ce projet vise à valoriser au maximum les ressources produites par les fermes", explique Jean-Paul Coutard. Pour y parvenir, quatre leviers d'optimisation sont actuellement passés à la loupe : l'alimentation hivernale du couple mère veau, l'alimentation du couple mère veau en pâturage, l'engraissement de la femelle au terme de son parcours de reproductrice, ainsi que la création d'un itinéraire technique adapté aux bœufs pour gagner en efficacité de production.

Des avancées en cours de concrétisation

"Le projet a permis une avancée manifeste sur le premier levier, puisque nous allons bientôt aboutir à un itinéraire adapté ainsi qu'à des référentiels sur la production et la performance des vaches laitières. Mais la meilleure avancée concerne la finition des femelles reproductrices, avec une étude permettant d'affiner précisément leur régime alimentaire."

D'ailleurs la ferme expérimentale va prochainement se munir d'équipements spécifiques pour pousser l'analyse des facteurs de variation : des capteurs ingérés par les vaches permettront de mesurer la température et le taux de pH dans la panse de chaque animal, selon son alimentation, pour maîtriser tout risque acidogène. Un vrai pas en avant pour la connaissance scientifique.

 

* La gestion de la ferme expérimentale est assurée par seize organismes ligériens associés en SARL, avec le soutien financier du Département du Maine-et-Loire, de la Région des Pays de la Loire et de l'Europe.

 

Pour en savoir plus : www.maine-et-loire.chambagri.fr

 

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information