A- A A+

21 / 04
2016
À Montreuil-sur-Loir, la ferme expérimentale des Trinottières a tapé dans l’œil d'une jeune doctorante de l'Inra. Un partenariat s'est noué entre les deux structures au titre du projet "Lait 3P", qui passe au crible l'alimentation et le comportement des vaches laitières.

 C'est une station de recherche au milieu du pré. À Montreuil-sur-Loir depuis 1974, la ferme expérimentale des Trinottières étudie 120 vaches laitières à la loupe. Pour ce faire, elle dispose d'une particularité : 63 auges individuelles permettant de passer au crible l'alimentation de chaque animal.

"Cette spécificité a éveillé l'intérêt d'Amélie Fischer, thésarde à l'Inra*, avec qui nous avons passé un partenariat pour le projet "Lait 3P" (triple performance économique, sociale et environnementale)", indique Michel Prézelin, responsable de la ferme laitière des Trinottières. Démarré en 2015 pour un coût total d'1,2 M€, ce projet de trois ans est porté par la Chambre régionale d'agriculture, avec le soutien de la Région des Pays de la Loire (153 000 €).À Montreuil-sur-Loir, la ferme expérimentale des Trinottières est équipée de 63 auges individuelles.

Alimentation et comportement

"Le projet "Lait 3P" vise tout d'abord à comparer deux types de rationnement, avec un niveau de concentration plus ou moins élevé, pour évaluer l’impact de l'alimentation sur la santé, la production, la composition du lait et la reproduction de chaque animal. Le projet est également axé sur l'étude des génisses : âge au vêlage, élevage, etc."

Les liens entre alimentation et comportement sont également interrogés : "Nous essayons d'identifier pourquoi une vache est plus efficace qu'une autre. Il ne suffit pas qu'elle mange peu et produise beaucoup ! Il faut aussi qu'elle se reproduise bien, qu'elle soit en forme… C'est très complexe."

Pour ce faire, les vaches sont pesées deux fois par jour. De plus, 40 d'entre elles sont équipées de capteurs de température dans le rumen, et un système de monitoring permet aussi d'évaluer leur comportement au cours de la journée. "Avec la ferme expérimentale de l'Inra près de Rennes (Méjusseaume), nous ne sommes que deux sites en France à nous pencher sur cette thématique. Les retombées sont donc attendues sur le plan national, voire international."

Si des avancées en la matière peuvent bénéficier à la connaissance scientifique, les éleveurs des Pays de la Loire sont aussi aux premières loges de vrais leviers de performance en devenir pour leurs élevages : "Avec la fin des quotas laitiers, les vaches sont de plus en plus nombreuses dans les exploitations", ajoute Michel Prézelin. "Conjuguée à un manque de main-d’œuvre, cette saturation des élevages a fait de l'efficacité alimentaire animale un enjeu central, tant sur le plan économique que pour la mobilisation du foncier ou la prise en compte environnementale."

* Institut national de la recherche agronomique.

 

Pour en savoir plus : www.maine-et-loire.chambagri.fr

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information