A- A A+

26 / 04
2016
Procédé novateur alliant élevage de poissons et culture de végétaux, l'aquaponie séduit toujours plus. Spécialisée dans ce secteur à Morannes, la Ferme aquacole d'Anjou en a fait l'un de ses principaux leviers de développement et multiplie les projets à travers la France. Dernier en date : l'installation d'un bassin de 140 m² à Paris. Interview de Valérie Zimmerman, cogérante de la société.

Pourquoi vous êtes-vous orienté vers l'aquaponie ?
"La Ferme aquacole d'Anjou existe depuis 25 ans. Nous avons débuté notre activité par de la pisciculture en étang et la vente de poissons destinés au repeuplement des rivières, à la pêche et à l'ornement*. Suite à des problèmes de prédations liées aux cormorans, nous nous sommes diversifiés il y a 12 ans dans le commerce de bassins et de piscines naturelles. Forts de cette expérience, nous avons ensuite développé en 2013 un site pilote en aquaponie, pour produire à la fois des végétaux et des poissons."

En quoi consiste ce procédé ?
"Associant l'élevage de poissons et la culture de plantes, ce principe fonctionne tel un cercle vertueux : les premiers servent à la croissance des seconds, et inversement. Très économique en eau et produite hors sol, l'aquaponie peut être développée n'importe où, en particulier dans les villes. C'est pour cette raison que le pôle végétal de compétitivité Végépolys nous a invités, le 17 mars dernier à Nantes, pour une journée dédiée à l'agriculture urbaine. Nous y avons présenté le procédé et plusieurs de nos modèles de bassins potagers."

Et bientôt un projet d'envergure sur Paris…
"Après avoir récemment installé des potagers aquaponiques au Parc Terra Botanica, nous allons bientôt mener projet d'envergure pour la Recyclerie de Paris. À la fois café-cantine, recyclerie et ferme urbaine, ce lieu atypique avait déjà fait l'acquisition de notre modèle standard l'année dernière. Séduite par le principe, elle souhaite aujourd'hui créer un bassin et une serre de 140 m². Les permis de construire ont été déposés et nous devrions commencer le chantier d'ici quelques mois."

* En 2014, la Ferme aquacole d'Anjou a reçu une aide de 3 384 € de la Région des Pays de la Loire pour lutter contre les espèces végétales et animales invasives et nuisibles à l'avenir de la pisciculture.

Pour en savoir plus : www.ferme-aquacole.com

 

Spécialistes de la pisciculture depuis 25 ans

 

L'aquaponie, idéale pour l'agriculture urbaine

 

Un grand bassin potager pour la Recyclerie de Paris

 

Et bientôt à Terra Botanica ?

 

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information