A- A A+

16 / 08
2012

La commune de Chênehutte-Trêves-Cunault n'a de cesse de valoriser son riche patrimoine. La restauration de l'ermitage Saint-Jean en est un bel exemple.


L'ermitage Saint-Jean, lové au cœur d'une clairière, à Chênehutte-Trêves-Cunault, s'embellit d'année en année. Cet été, un mur de soutènement a été consolidé par des ouvriers de l'entreprise d’insertion Batispire. "Depuis 1996, près de 170 000 € ont été investis dans la restauration de cet édifice qui date du XIIe siècle, indique le maire, Jacques Rétif. Les travaux ont été financés à hauteur de 60 % par des subventions publiques : État, Région des Pays de la Loire, Département du Maine-et-Loire et Fondation du patrimoine."

  L'ermitage Saint-Jean est constitué d'une belle petite chapelle et d’une habitation accolée bâties au XIIe siècle par un ermite qui se chargeait d’évangéliser les populations locales.

Quand l'ermitage a été découvert, en 1986, il était enfoui sous la végétation. Aujourd'hui, c'est un but de promenade apprécié. Un chemin de randonnée le relie au Prieuré, hôtel quatre étoiles, installé dans un ancien monastère bénédictin. "Le sauvetage de l’ermitage doit beaucoup à André Sarazin, archiviste du département, professeur d’histoire à la Catho d’Angers et fondateur de l’association de sauvegarde des chapelles et calvaires d’Anjou, souligne le maire. En 1992, il a convaincu la municipalité d’acquérir la propriété sur laquelle se situe la chapelle et de réaliser les travaux."

 

Une quinzaine de monuments historiques

 

L'ermitage Saint-Jean n'est qu'un exemple parmi d'autres des nombreux travaux entrepris par la municipalité pour valoriser son riche patrimoine. Chênehutte-Trêves-Cunault possède pas moins d'une quinzaine de monuments historiques dont le plus célèbre est l'église prieurale Notre-Dame de Cunault, chef d’œuvre de l’art roman angevin.

Labellisée "Petite Cité de caractère", la commune bénéficie de subventions de la Région des Pays de la Loire pour financer ses travaux d'aménagement et d'embellissement1. À cela s'ajoutent les subventions du Département obtenues dans le cadre du Dispositif "Villes et Villages Remarquables de l'Anjou"2. "Les travaux sont financés en moyenne à hauteur de 50 % en cumulant l'ensemble des aides publiques", résume Jacques Rétif, qui préside l'association "Village de charme en Anjou", dont l'objectif est d’offrir aux communes rurales disposant d’un patrimoine de qualité un plan de développement touristique adapté.

 

1 Le label "Petites cités de caractère" permet d'obtenir des subventions pour le financement des aménagement urbains (embellissement de bourg, enfouissement de réseaux, éclairage public, travaux extérieurs sur les bâtiments communaux remarquables…) à hauteur de 30 % du montant HT des travaux.


2 Ce dispositif départemental vise à favoriser la réalisation d'un projet de développement touristique dans le cadre d'un contrat de trois ans.

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information