A- A A+

30 / 11
2012

La Maison de santé Est Anjou sera inaugurée samedi 1er décembre à Vernoil-le-Fourrier. Elle abrite les cabinets de quatre médecins généralistes, quatre infirmières, d'un kinésithérapeute, d'une pédicure-podologue et d'une orthophoniste.

 

La Maison de santé Est Anjou est située Prairie de Pampoë à Vernoil-le-Fourrier.Médecins, infirmières, kinésithérapeute, pédicure et orthophoniste de Courléon, Vernantes, Vernoil-le-Fourrier et de quelques communes environnantes sont désormais hébergés sous le même toit. Celui de la Maison de Santé Est Anjou qui vient d'ouvrir ses portes à Vernoil-le-Fourrier, au lieu dit La Prairie de Pampoë. Les patients y sont accueillis depuis le début de la semaine.

 

Il a fallu quatre ans pour que cette maison sorte de terre. Le projet médical a été élaboré par les professionnels de santé avec le soutien de la Mutualité sociale agricole de Maine-et-Loire. "En favorisant l'installation de nouveaux praticiens, nous voulons assurer la pérennité d'une offre de soin de qualité sur notre territoire", souligne Anne Gazeau, chargée de mission au Pays des Vallées d'Anjou. "Nos médecins approchent de l'âge de la retraite et ont des difficultés à trouver des successeurs. Cette maison de santé permet également de faciliter le travail en commun, en particulier dans le domaine de la prévention mais également de renforcer le partenariat avec les hôpitaux locaux de Longué et Beaufort-en-Vallée, les services de soins infirmiers à domicile et les maisons de retraite."

 

Outre les cabinets, la maison de santé (d'une superficie de 684 m2) abrite une salle de réunion, une salle dédiée à l'archivage, un local pour des permanences médicales ponctuelles et un studio pour accueillir les stagiaires et les remplaçants des médecins. La maîtrise d'ouvrage a été assurée par le Syndicat intercommunal de l'Est Anjou (SIEA)1 en lien avec le Pays des Vallées d'Anjou.

 

Sur un budget total d’environ 850 000 €, ce projet a obtenu près de 647 000 € d'aides publiques2, dont 360 000 € de la Région (160 000 € dans le cadre du Contrat territorial unique et 200 000 € de subvention). L'acquisition du matériel informatique et du mobilier a également reçu un soutien financier de l’Agence Régionale de Santé des Pays de la Loire.

 

1qui regroupe trois communes : Courléon, Vernantes et Vernoil-le-Fourrier.

2100 000 € dans le cadre du Fonds national d'aménagement et de développement du territoire (FNADT), 171 839 € dans le cadre de la Dotation d'Équipement des territoires ruraux (DETR) et 15 000 € de la part du député de la circonscription.

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information