A- A A+

01 / 02
2013

C'est une structure de référence en France. À Chemillé, l’Institut technique national interprofessionnel des plantes à parfum, médicinales et aromatiques (Iteipmai) cherche, expérimente et teste les plantes de demain.

 

L’Iteipmai à Chemillé expérimente les plantes de demain.Qui n’a pas entendu parler de la camomille d’Anjou ? Du fait de son abondance dans la région de Chemillé, elle est devenue l’emblème symbolique de la cité angevine, aujourd’hui capitale des plantes médicinales en Europe avec une centaine d’espèces produites (bleuet, souci, reine des prés, angélique, pensée sauvage, sauge officinale…).

La camomille est aussi la représentation concrète des critères de compétitivité et d’excellence défendus par l’Iteipmai, l’Institut technique national interprofessionnel des plantes à parfum, médicinales et aromatiques : "La camomille romaine bénéficie aujourd’hui d’une norme qualité Anjou exemplaire", indique Bruno Gaudin, responsable du service valorisation de l’institut. "Sa production est normée selon un dosage strict de principes actifs, correspondant aux normes de la pharmacopée. Ceci nous permet de faire évoluer la réglementation des PPAM (ndlr : plantes à parfum, aromatiques et médicinales) et d’accroître la compétitivité du pôle angevin."

Si la camomille fait figure de proue, elle est aussi l’arbre qui cache la forêt : "Nous souhaitons appliquer ces mêmes normes à la mélisse médicinale pour optimiser les perspectives de production de nos adhérents. Notre section "création variétale" nous permet aussi d’imaginer des plantes mieux adaptées. Concernant la valériane officinale, par exemple : nous améliorons la morphologie de ses racines pour favoriser l’adaptation à nos sols, et donc sa teneur en principes actifs…" D’autres plantes sont à l’étude dans les laboratoires de la structure.

De nouveaux axes de recherche

En parallèle, l’Iteipmai anticipe les nouvelles productions possibles : "Nous avons été les premiers à proposer des variétés d’artichaut cardan et de mélisse très riches en molécules antioxydantes, pour répondre aux attentes des marchés pharmaceutique et alimentaire". Dans cette même optique, l’Iteipmai vient de répondre à deux appels d’offre émanant de la Région : "L’un consistant à trouver des solutions alternatives au traitement et à la conservation des semences biologiques (projet ThermoPpan) ; le second offrant des solutions nouvelles à la protection des cultures dans les filières végétales."

Soutenu par le CASDAR*, la Région des Pays de la Loire et la Région Rhône-Alpes, l’Iteipmai est aujourd’hui la seule structure en France à posséder un panel de missions aussi large au sein de la filière végétale, depuis la recherche appliquée jusqu’à la valorisation des plantes, en passant même par l’homologation de celles-ci.

* Compte d’affectation spéciale pour le développement agricole et rural.

 

Pour en savoir plus : www.iteipmai.fr

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information