A- A A+

15 / 02
2013

Avec le projet Kekeli-Djama, la Mutualité française Anjou-Mayenne s’engage auprès d’associations d’Afrique de l’Ouest pour la formation des professionnels de la déficience visuelle.

 

Les professionnels africains et français de la déficience-visuelle partageront leurs connaissances.Depuis 1995, la Mutualité française Anjou-Mayenne agit aux côtés de l’Institut Montéclair d’Angers pour permettre aux déficients visuels  de cinq pays d’Afrique de l’Ouest (Mali, Togo, Bénin, Niger et Burkina-Faso) d’avoir un meilleur accès au système éducatif.

"Jusqu’à maintenant, notre principal champ d'action était l'animation de centres de transcription en braille", rappelle Sébastien Guégniard, responsable Afrique des projets internationaux pour la Mutualité française Anjou-Mayenne et administrateur des projets de coopération internationale de l’Institut Montéclair. "Mais en 2011, nous avons amorcé une réflexion pour élargir notre champ d'action."

À l’issu de cette enquête, certains axes de progrès ont été identifiés : la formation des professionnels, la transcription de documents, l’accès aux NTIC (nouvelles technologies de l’information et de la communication) avec des logiciels de synthèse vocale et d’agrandissement d’écrans, la rééducation, et enfin, le management des associations locales.

Mise en pratique et transfert de compétences

Une cinquantaine de professionnels sera ainsi formée pendant trois ans. La première année de formation s’est achevée en décembre et la prochaine cession aura lieu à la Toussaint 2013 au Burkina-Faso. "C’est le temps nécessaire pour la mise en pratique des connaissances acquises et pour commencer un transfert de compétences auprès d’autres professionnels", explique Sébastien Guégniard. "Le but est de former de futurs formateurs."

En parallèle, une plate-forme numérique a été mise en place pour permettre aux acteurs du projet de poursuivre leurs échanges et leurs réflexions. Pour ce projet, le budget global s’élève à 307 405 €, avec une participation reconduite de la Région de 32 590 €. "Les établissements prenant en charge la déficience visuelle sont encore peu nombreux et les moyens restent assez limités. Mais la perception vis-à-vis des déficients évolue : grâce à ces améliorations, le taux de réussite des élèves augmente."

 

Pour en savoir plus : www.mfam.fr

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information