A- A A+

15 / 07
2013
> Thématiques : Économie / Tourisme, Emploi

Dans un contexte d'agriculture héréditaire en baisse, les exploitants rencontrent des difficultés à recruter leurs futurs associés chez les jeunes, qui privilégient l'installation en individuel. Pour remédier à cela, la Chambre d'Agriculture du Maine-et-Loire a lancé ses "farm-dating".

Depuis novembre, Jessica Delaunay dévoile aux jeunes les bienfaits de l'association.Vendredi 24 mai à Beaupréau, les représentants de douze entreprises agricoles rencontraient huit jeunes en recherche d'emploi. C'était la troisième édition du farm-dating organisé par la Chambre d'Agriculture du Maine-et-Loire. Au cours d'un échange de sept minutes puis d'un repas commun, un agriculteur présente son exploitation à un jeune qui dévoile, lui, son projet et ses attentes.

"Nous avons lancé ces échanges dans un contexte d'agriculture héréditaire en baisse depuis une dizaine d'années", explique Justine Bazantay, conseillère en développement territorial à la Chambre d'agriculture. "Les gens qui partent en retraite ne sont donc pas évidents à remplacer. D'autant plus qu'en parallèle, on forme davantage les jeunes à s'installer individuellement qu'à s'associer. Ils ont donc des idées reçues sur l'exploitation en association."

Mieux qu'une petite annonce

À Saint-Florent-le-Vieil, Jessica Delaunay gère une exploitation de 350 chèvres laitières. Elle doit d'ores et déjà anticiper le départ de son beau-père, qu'elle a rejoint sur l'exploitation en 2008. Après une réunion d'informations en septembre 2012, Jessica a participé aux trois farm-dating, depuis novembre. "Je trouvais la démarche plutôt intéressante. Je préfère avoir quelqu'un en face plutôt que de fonctionner par petites annonces."

Comment se déroule l'échange de sept minutes ? "Chacun exprime ses attentes. Si l'on sent que l'on est sur la même longueur d'ondes, on poursuit la discussion autour de l'exploitation, jusque lors du repas qui suit les échanges. On sent une réelle évolution entre chaque rencontre. Les jeunes sont de plus en plus motivés, ils sont vraiment en attente de notre expérience."

Si pour le moment Jessica n'a pas trouvé son futur associé, elle demeure néanmoins confiante. "Je sens que ça se précise. Un jeune est d'ailleurs venu visiter l'exploitation récemment. Dans tous les cas, il nous faudra travailler ensemble pendant quasiment un an avant de valider le projet d'association."

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information