A- A A+

25 / 07
2013

A Saint-Lézin, l’entreprise Nat’Inov est spécialisée dans l’extraction de végétaux. Entre autres initiatives innovantes, la société a intégré le projet collaboratif "Green Protect". Objectif : développer une solution naturelle alternative aux phytosanitaires pour les cultivateurs.

Dans la mélisse mais également les pelures d’oignons, les échalotes… Depuis 2001, la SARL Nat’Inov de Saint-Lézin puise les extraits végétaux des plantes en vue de les exploiter pour différentes applications : cosmétique, industrie pharmaceutique, nutrition animale…

à Saint-Lézin, Nat’Inov imagine les solutions"vertes" de demain."Autour de la recherche de molécules anti-oxydantes, nous avons créé trois services", indique Gabriel Grellier, co-dirigeant de Nat’Inov avec Hélène Hachet. "Une unité de fabrication d’extraits végétaux ; un service Recherche et Développement pour accompagner nos clients dans la recherche de nouveaux extraits ; le développement et la vente de produits, principalement des compléments alimentaires, conditionnés et prêts à l’emploi". Nat’Inov, 44 salariés, affiche une activité en forte croissance, rayonnant dans toute la France avec une part de 30 % à l’export.

Vers une solution phytosanitaire innovante

Dans un contexte où de nombreux usages phytosanitaires agricoles et non agricoles n’ont pas de solutions biologiques, Nat’Inov a intégré en 2012 un projet collaboratif stratégique "Green Protect". Labellisé par le pôle de compétitivité Végépolys, il vise la recherche d’alternatives aux produits de synthèse. Initié par l’Itepmai* et porté par l’entreprise Goëmar à Saint-Malo, le projet entend explorer plus précisément les potentialités de substances dites biocides, pour des usages en protection des plantes et protection contre les moustiques.

"Nat’Inov intervient en tant qu’extracteur de végétaux aux côtés de trois entreprises dont Vilmorin et Cie, une PME, quatre équipes de recherche ainsi que le centre technique angevin Plante et Cité. Le projet est financé par un Fonds unique ministériel avec le concours de la Région des Pays de la Loire (ndlr : 108 865 €)". Pendant 4 ans, les partenaires vont ainsi évaluer et sélectionner des biocides innovants dont la toxicité n’est pas impactante pour l’homme et l’environnement, dans le but de mettre sur le marché des produits naturels et homologués.

L’innovation est le quotidien de l’entreprise angevine : en 2013, Nat’Inov a déposé un brevet sur un procédé d’extraction qui a pour particularité de n’utiliser que de l’eau, à la différence des procédés classiques recourant à l’éthanol. "Inexistant sur le marché, ce système écologique permet en outre d’extraire plus de molécules vis-à-vis des solvants traditionnels."

* Institut technique interprofessionnel des plants à parfum, médicinales et aromatiques.

Pour en savoir plus : www.nat-inov.com

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information