A- A A+

29 / 08
2013

Road-movie. On s’attendrait logiquement à un projet cinématographique mais non : il s’agit du travail de recherche mené par l’Institut de recherche en horticulture (Irh) à Angers, visant à créer de nouvelles variétés de pommiers résistants à la tavelure !

Road-movie ? "Resistance de la pomme contre les maladies : mécanismes de virulence et indentification des effets"*. Depuis le 1er janvier 2013, l’équipe de Bruno Le Cam, chercheur généticien à l’Institut de recherche en horticulture (Irh) de Angers, mène un travail de recherche fondamentale aux côtés de chercheurs de l’Institut national de recherche agronomique (Inra), de l’Université d’Angers et du pôle de formation Agrocampus Ouest. Soutenu par la Région des Pays de la Loire (259 000 €) pour un montant de 312 403 €, le projet s’appuie sur une règle de base de toute plante : la résistance.

La tavelure du pommier : un fléau pour les producteurs et un thème de recherche majeur pour l’Institut de recherche horticole d’Angers."Certains pathogènes, comme la tavelure du pommier sur laquelle nous travaillons précisément, provoquent des dégâts considérables et sont donc économiquement difficiles à supporter pour les producteurs. Depuis des millénaires, les hommes croisent les variétés pour les rendre plus résistantes, tout en conservant de bonnes qualités gustatives.

Seulement le problème est que les pathogènes mutent pour s’adapter à ces nouvelles variétés. Les champignons mutent mais leurs gènes de résistance s’affaiblissent en même temps, ce qui permet d’imaginer des pistes pour renforcer la résistance de la plante en agissant sur ces gènes."

Un travail de recherche pionnier en France

C’est ici que l’IRH innove : en 2011, les généticiens angevins ont réussi à séquencer le génome du champignon responsable de la tavelure : "Sur 1 200 gènes contenus dans la champignon, nous avons identifié 800 gènes essentiels à la vie du champignon, et qui permettraient d’en contourner la résistance."

D’ici trois ans, l’unité de recherche espère avoir identifié les candidats idéaux pour procéder aux tests sur plantes. En plus de contribuer à éviter l’émergence ou le retour de maladies, ce projet permettrait, à terme, de réduire l’usage des traitements phytosanitaires dans les vergers.

* en anglais "Resistance of apple against disease : mechanism of virulence and identification of effects".

Pour en savoir plus : www6.angers-nantes.inra.fr/irhs

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information