A- A A+

04 / 11
2013

Regroupé au sein du pôle Ornement de l'IRHS* basé à Angers, les équipes Arch-E et GDO constituent une force de recherche unique en Europe. Elles unissent leurs compétences au service de la culture de rosiers et d’hortensias.

Dans le domaine des plantes environnementales, l'association des équipes de recherche Arch-E (Biologie intégrative de l’architecture et l’environnement) et GDO (Génétique et diversité ornementale) est un pôle de recherche unique en Europe.

L’équipe de l’IRHS à Angers : 60 scientifiques au service de la connaissance des plantes ornementales."Nous sommes près d'une soixantaine de personnes aux compétences complémentaires : physiologie, génétique, écophysiologie, modélisation, statistique, biochimie, etc", explique le physiobiologiste Soulaiman Sakr au sein de ce pôle Ornement de l'IRHS* à Angers. "Nous sommes inscrits dans un territoire où le secteur économique du végétal est central. Et donc où la réponse scientifique est essentielle."

C'est dans cette dynamique qu'a été mise en place une plate-forme régionale d'innovation sur les rosiers. Confrontés à des problèmes de porte-greffes, les producteurs de bassin douaissin se rapprochent des chercheurs, sous l'impulsion de la Région des Pays de la Loire et avec le soutien de la Chambre d’agriculture du Maine-et-Loire, afin de trouver des solutions scientifiques.

Physi’Ho : une réponse à la perte d’hortensias

En 2010, le projet Physi'Ho est né en réponse aux difficultés rencontrées par les producteurs d'hortensia : ceux-ci doivent faire face au développement d'un champignon lors du stockage au froid des plantes, provoquant une perte importante de la production. Physi’Ho vise à renforcer la compétitivité des entreprises du végétal des Pays de la Loire mais aussi comprendre les différentes interactions sur la qualité des plantes.

"L’équipe ARCH-E de l'IRHS a en charge la partie physiologique du projet", ajoute Soulaiman Sakr, responsable scientifique du projet. "Physi’Ho se démarque par sa qualité pluridisciplinaire en intégrant des physiologistes, des pathologistes et des spécialistes de caractérisation de l’environnement physique de la plante. Nous essayons de comprendre l'évolution de l‘état physiologique et sanitaire de la plante ainsi que sa réponse à son environnement."

Porté par les professionnels du secteur, ce projet, estimé à 457 000 € sur quatre ans, est soutenu par la Région à hauteur de 128 652 €. "Après un an de recherches, les cadres expérimentaux ont été précisés : nous avons adapté les techniques aux hortensias et nous commençons à comprendre le fonctionnement de cette plante. Il nous faut maintenant aller plus loin en développant des approches très performantes et en ciblant les processus les plus déterminants."

* IRHS : Institut de Recherche en Horticulture et Semences.

 

Pour en savoir plus : www6.angers-nantes.inra.fr/irhs

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information