A- A A+

18 / 11
2013

Après plus d’un an de travaux, la crèche parentale Pigeon Vole a retrouvé ses locaux. Agrandi, fonctionnel et chaleureux, le bâtiment a été totalement repensé afin d'améliorer l’accueil des jeunes enfants.

  Saint-Barthélémy-d’Anjou : la crèche parentale Pigeon Vole retrouve son nid Le 14 septembre dernier, la crèche parentale Pigeon Vole de Saint-Barthélémy-d’Anjou inaugurait ses locaux et soufflait ses 30 bougies. L’objectif de l’association est toujours le même : une coopération entre professionnels et parents au travers de temps de présence hebdomadaires ou d’un investissement au niveau de la gestion administrative.

Fondée au début des années 1980, Pigeon Vole a pris dès le début ses quartiers dans le logement de fonction des instituteurs jouxtant l’école de la Venaiserie. Si les lieux n'étaient pas totalement fonctionnels, ils suffisaient dans un premiers temps à accueillir un petit groupe d’enfants. Très vite, l’effectif a augmenté et pour y répondre, la Ville a effectué en 1994 quelques travaux d’agrandissement et d’aménagement.

Les parents associés au projet de réhabilitation

"L’année dernière, un audit a conclu qu’un accueil à temps plein de 18 enfants était possible… mais pas dans ces locaux", explique Nathalie Houdebine, éducatrice de jeunes enfants et responsable technique de la crèche Pigeon Vole. "Au même moment, la Caf a sélectionné la crèche pour l’ouverture de places supplémentaires. La mairie s’est donc engagée à agrandir une nouvelle fois les locaux, en associant notamment pleinement les parents et les professionnels au projet."

Les travaux ont commencé en mai 2012 : le bâtiment existant a été entièrement repensé en adéquation avec la vie en collectivité de jeunes enfants. Des volumes ouverts et de nouvelles séparations redonnent une fonctionnalité à chaque pièce pour l’accueil des familles (et notamment des poussettes), le sommeil, les jeux, le change ou la cuisine.

La nouvelle extension augmente la surface initiale de 220 m² au lieu des 114 m² de départ. Les isolations thermiques et phoniques du lieu ont été renforcées pour répondre aux normes actuelles. Le coût du chantier s’élève à 458 100 € (HT), avec une participation de plusieurs partenaires dont la Ville de Saint-Barthélémy-d’Anjou (180 473 €), la Caf (136 800 €) et la Région des Pays de la Loire (86 037 €).

"Nous avons vraiment gagné en confort ! Les lieux sont fonctionnels et ont été conçus dans le respect de nos besoins et des valeurs familiales et conviviales que les parents et les professionnels apprécient", conclut Nathalie Houdebine.

Pour en savoir plus : www.ville-saint-barthelemy-anjou.fr

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information