A- A A+

20 / 11
2013

À Saint-Pierre-Montlimart, dans le cadre d’un programme d’envergure nationale, Maine et Loire Habitat mène une réhabilitation énergétique des 60 logements de la résidence Val des Prés. Ce projet, qui s’accompagne d’une requalification du quartier, est l’un des cinq projets pilotes de l’Office Public de l’Habitat (OPH) du Maine et Loire.

  Les 60 logements de la résidence Val des Prés actuellement réhabilitées énergétiquement.En 2010, l’Union Sociale pour l’Habitat (USH, organisme représentant l’ensemble des bailleurs sociaux français) a pris l’engagement de réhabiliter, d’ici à 2020, ses 800 000 logements les plus énergivores à l’échelle nationale. Dès lors, chaque bailleur a recensé les besoins au sein de son parc locatif : pour Maine et Loire Habitat, 1 500 logements sont concernés.

Mais pour Bruno Madelaine, responsable du pôle Entretien Maintenance de l'Office Public de l’Habitat du Maine et Loire (OPH 49), "plutôt que de partir bille en tête, nous avons identifié cinq projets pilotes représentatifs des différents cas de figure rencontrés dans notre parc. Les 60 logements de Saint-Pierre-Montlimart constituent un de ces projets pilotes. Nous avons également profité de cette réhabilitation pour opérer une requalification du quartier en démolissant deux des dix bâtiments originels pour les remplacer par des maisons individuelles, afin de créer de la mixité sociale."

À ce titre, de nombreux travaux ont été effectués, financés notamment par une hausse des loyers de 5 % et des subventions départementales, régionales (314 000 € pour l’ensemble des travaux à mener sur 128 logements) et européennes. Une isolation thermique par l’extérieur et au niveau des planchers a été mise en place. Une chaudière fioul extrêmement énergivore a été convertie au gaz de ville à condensation. Les ballons électriques individuels des différents logements ont été ramenés de manière collective en pied d’immeuble, avec un préparateur gaz, ce qui réduit les déperditions d’énergie. Enfin, la ventilation mécanique du bâtiment a été rénovée.

Vers des logements basse consommation

"En termes de consommation énergétique, ces 60 logements, construits en 1976 et répartis sur 10 bâtiments, sont désormais très proches d’un bâtiment basse consommation construit en 2013", estime Bruno Madelaine. Dans les faits, ces travaux ramènent la consommation de 242 à 77 kWH par m2 et par an et les émissions de CO2 de 45 à 14 kilos par m2 et par an. "Bien sûr, ces consommations après travaux sont théoriques : elles restent conditionnées au comportement des locataires. Mais s’ils adoptent les bonnes pratiques et les gestes éco-citoyens, leur consommation diminuera."

 

Pour en savoir plus : www.maineetloire-habitat.fr

 

Un des cinq projets pilotes :

Télécharger le fichier audio

 

Un engagement national :

Télécharger le fichier audio

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information