A- A A+

14 / 01
2014

 

Les jardins situés aux pieds des immeubles permettent d’améliorer le cadre de vie.

Depuis plus de 10 ans, des jardins familiaux essaiment aux pieds des immeubles des quartiers angevins. L’objectif : produire des légumes, mais aussi rencontrer, apprendre et découvrir. En juin dernier, les habitants de Monplaisir inauguraient leurs parcelles.

Angers renforce aussi sa réputation de cité du végétal à travers sa politique environnementale et sociale : elle compte en effet plus d’un millier de jardins familiaux et depuis 10 ans, elle crée de nouveaux espaces potagers au cœur de ses quartiers.

À Monplaisir, les habitants des immeubles surplombant le square Paul-Valéry ont ainsi récolté leurs premiers légumes pendant l’été et l’automne derniers. "En 2011, les habitants ont exprimé leur souhait de créer des jardins", explique Gilles Mahé, délégué à l’environnement et aux espaces verts de la Ville d'Angers. "Une réflexion s’est engagée entre le service des parcs et jardins de la ville et les futurs jardiniers. Des esquisses de projet et une estimation des coûts d’aménagement ont suivi."

Les futurs usagers ont ensuite défini le choix des cultures avec la régie de quartier. L’ensemble du projet s’élève à 69 000 €, financé par la Ville d’Angers et la Région des Pays de la Loire à hauteur de 19 000 €.

Des lieux d’apprentissage et de pédagogie

En plus de l’aspect vivrier, les jardins familiaux ont permis à leurs usagers de redécouvrir leur quartier, de l’entretenir et de tisser de nouveaux liens. "Les habitants deviennent acteurs de leur cadre de vie. C’est valorisant pour des lieux qui n’ont pas toujours bénéficié d’une réputation facile. Les bailleurs sociaux se montrent très sensibles à ces arguments."

Mieux, les jardins familiaux sont devenus des éléments concrets de convivialité en permettant l’intégration de certains publics. Lieux de rencontres, de promenades, terrain d’échanges intergénérationnelles ou d’apprentissage, les parcelles ont été investies par le foyer logement la Corbeille d’Argent, le groupe scolaire Paul-Valéry ou le CLSH (Centre de loisirs sans hébergement).

"La pratique du jardinage et de certains gestes ont permis une prise de conscience écologique concernant l’usage de produits phytosanitaires, de la récupération de l’eau ou du compostage."

Pour en savoir plus : www.angers.fr

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information