A- A A+

06 / 04
2012

À Senonnes, ville équestre, les apprentis jockeys pourront bientôt bénéficier de logements spécialement conçus pour les accueillir pendant la durée de leur formation. Le dispositif devrait surtout permettre un meilleur accompagnement psychologique.

 

À 50 km de Château-Gontier, la ville de Senonnes entretient une relation particulière avec le monde équestre, comme en témoigne la présence d'environ 550 chevaux pour 400 habitants. Les structures sont naturellement légion sur cette terre de passionnés. On y recense ainsi un hippodrome et surtout un centre d’entraînement régional, créé en 2001, dont la réputation n'est plus à faire.

Les très nombreux centres équestres sont autant de lieux de formations pour apprentis jockeys. Afin de les accueillir dans des conditions optimales, un foyer verra le jour à l’horizon 2013 : 25 logements, appartenant à l'Office Public de l'Habitat (OPH) de Mayenne, seront convertis en une quarantaine de studios et une dizaine de chambres.

 

Un vrai projet de vie

 

"La structure sera gérée par le foyer de jeunes travailleurs de Château-Gontier", rapporte Patrick Le Roux, directeur de l'OPH Mayenne. "Car il ne s'agit pas simplement d'apporter un toit à ces jeunes, mineurs pour la plupart. Nous avons pour eux un véritable projet de vie. Ils ont des journées très intenses, à l'issue desquelles il est préférable de ne pas les laisser livrés à eux-mêmes". Jusqu'à présent, les apprentis devaient en effet se débrouiller seuls pour se loger, ce qui contraignait parfois entraîneurs et éleveurs à les accueillir à leur propre domicile.

Cette fois, les éducateurs seront présents au foyer, dont certains de manière permanente, afin d'offrir le soutien moral indispensable au vu de la difficulté de la formation. "Il s'agit d'en faire un lieu de vie, individuel comme collectif, pour que ces jeunes ne ressentent ni ennui ni solitude", précise Éric Bonnin, responsable du foyer de jeunes travailleurs de Château-Gontier. "Ils seront non seulement écoutés mais aussi suivis médicalement, pour s'assurer que les restrictions qui leur sont imposées en termes de poids ne les amènent pas à mettre leur santé en péril."

Le coût total de l'infrastructure devrait être compris entre 1,3 et 1,5 M€. Plus de 200 000€ sont pris en charge par la Région des Pays de la Loire, dont le territoire compte une cinquantaine d'hippodromes et plusieurs centaines de centres équestres.

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information