A- A A+

01 / 09
2015
Spécialisée dans la production de mini-journaux pour publics sensibles, l'association Lilavie, à Laval, offre un service unique en France. En 2015, avec pourtant 800 maisons de retraite et 200 personnes sourdes bénéficiaires, son activité est mise en péril.

Anne Jeanneau, Solenne Legeay et Véronique Maulavé : les trois chevilles ouvrières de l'association Lilavie à Laval.En 2000, l'idée de départ de l'association lavalloise Lilavie était de créer un journal pour les personnes sourdes de naissance. Un service inexistant en France. "Il n'y avait pas de journal et très peu de programmes télévisés sous-titrés pour la population sourde, particulièrement exposée à l'illettrisme", indique Anne Jeanneau, devenue en 2006 la directrice de publication.

C'est ainsi qu'est né le premier mini-journal "Info-Fax", avec l'objectif de simplifier l'information pour la rendre accessible. Le support a toujours sa forme initiale : une page consacrée à l'actualité internationale et nationale, et une autre dédiée à l'actualité touchant le public sourd : textes de loi, initiatives associatives, infos pratiques ou offres d'emploi…

"Récemment, nous avons mis en avant le projet d'une jeune femme sourde qui a rallié le Canada à bord de l'Hermione", poursuit Anne Jeanneau. "Nos lecteurs apprécient particulièrement les informations positives ! Ils sont aujourd'hui près de 200, particuliers, associations ou écoles, à le recevoir par internet."

Trois autres mini-journaux adaptés

Avec cette même ligne éditoriale adaptée à son "public cible", trois autres mini-journaux sont nés dans la foulée : "Vite-lu" à destination des personnes âgées, "Vite-lu Nymphéa" pour les personnes en situation d'illettrisme et "Vite-lu Lila" pour les personnes en situation de handicap mental. Aux côtés d'Anne Jeanneau, une chargée de développement a vu son poste pérennisé et un emploi-tremplin de rédactrice reçoit actuellement le soutien de la Région des Pays de la Loire (14 800 € pour les cinq premières années) avec une prolongation sur trois ans.

En 2015, les productions de Lilavie comptent pour abonnés 861 maisons de retraite et 161 établissements pénitentiaires, associations de lutte contre l'illettrisme, et 217 Esat. Malgré cela, l'association est inquiète pour son avenir : "Nous venons de perdre un important partenaire qui nous assurait beaucoup d'abonnements. Cela impacte directement la viabilité économique de l'association."

Lilavie identifie pourtant un potentiel énorme sur le développement de textes accessibles à tous : adaptation de documents administratifs en français facile, guide pour festivaliers… "Le guide en français facile du festivalier, produit récemment pour le festival mayennais "Au foin de la rue", a même été salué par la Secrétaire d'État Ségolène Neuville : elle a exprimé la volonté d'étendre cette démarche à tous les ministères."

Pour en savoir plus : www.lilavie.fr

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information