A- A A+

21 / 12
2011

Le projet d’usine de méthanisation dont l’ouverture est prévue en 2014 à Charchigné est sur les rails. Via l’association AB2M*, la mobilisation des agriculteurs permet de mettre au point avec Methaneo un outil adapté aux ressources ainsi qu'aux besoins de la laiterie industrielle.

 

Un site en construction dans les Deux-Sèvres développé par la société Methaneo.

113 exploitations agricoles rassemblées dans un rayon de 25 km autour de Charchigné dans le nord Mayenne fourniront en effluents (fumier, lisier, etc.) la future usine de méthanisation qui sera érigée à côté de la laiterie industrielle de Charchigné. Cette unité assurera un tiers des besoins en chaleur de la laiterie, diminuant d’autant sa consommation de fioul et donc son impact environnemental par un moindre rejets de CO2.

"L’idée a germé en 2009", se remémore Laurent Taupin. Installé en Gaec (Groupement agricole d'exploitation en commun), producteur de lait et de taurillons avec son frère à Javron-les-Chapelles, il est l’initiateur et la cheville ouvrière de ce projet porté par AB2M* basée à Ambrières-les-Vallées, et Methaneo, société spécialisée dans la méthanisation. L’opportunité et le dimensionnement du projet sont étroitement liés aux besoins de la laiterie. Celle-ci a en effet besoin de chaleur de manière constante toute l’année.

 

Des bénéfices assurés

"C’est passionnant, assure Laurent Taupin. Mais je ne soupçonnais pas à l’époque la tâche qui m’attendait". Il s’y consacre l’équivalent de deux jours pleins par semaine ! Mais les bénéfices attendus en valent la chandelle : "15 000 tonnes de carbone en moins rejetées dans l’atmosphère par an avec des exploitations qui globalement deviendront neutres en matière de production consommation d’énergie". Et "à la différence de pays comme l’Allemagne, les terres resteront nourricières".

La part d’électricité produite, elle, sera vendue à EDF pour être injectée dans le réseau. De quoi satisfaire les besoins de 20 000 personnes, l’équivalent de 5 000 familles. Une douzaine d’emplois est prévue pour faire fonctionner cette usine, y compris le transport quotidien des effluents.

Soutenu par les collectivités, le projet a un retour sur investissement escompté sur 8 à 10 ans. "Par l’impôt sur les sociétés, nous auront remboursé la subvention de l’ADEME dès la sixième année", note Laurent Taupin. Actuellement, la Région Pays de la Loire aide l’association des agriculteurs à se structurer, au travers d'une subvention de 300 000 €. "11 agriculteurs se retrouvent dans le comité de pilotage deux jours par mois en moyenne. C’est devenu une vraie démarche collective de territoire", se félicite Laurent Taupin.

Après l'instruction du dossier ICPE (Installation classée pour la protection de l'environnement) début 2012, puis enquête publique, l’usine pourrait entrer en service début 2014.

 

* Agri-Bioénergie Méthanisation du Maine

 

Pour en savoir plus : www.methaneo.com

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information