A- A A+

09 / 10
2012
> Thématiques : Environnement, Transports

 

La Communauté de communes du Pays de Château-Gontier s'apprête à aménager une zone de fret au sein de la gare de Château-Gontier. Avec un transfert conséquent de flux routiers vers le train, l'initiative est résolument durable.

 

"La voie ferrée reliant Château-Gontier au Mans via Sablé-sur-Sarthe n'était plus utilisée que par une société, avec seulement une centaine de wagons par an", raconte Philippe Henry, président de la Communauté de communes du Pays de Château-Gontier. Il fallait donc réfléchir à l'avenir de la gare. C'est là que sont intervenues les sociétés locales Transports Bréget, Séché Environnement et Combiwest, intéressées par la perspective de transférer une partie de leurs flux routiers vers le train.

La plateforme multimodale comprendra trois voies, dont deux consacrées au chargement de marchandises.Entre économies à réaliser et réduction des risques liés au transport, les bonnes raisons ne manquaient pas. Ainsi, une plateforme multimodale va voir le jour en gare de Château-Gontier. Le projet est cofinancé par la Région des Pays de la Loire pour plus de 380 000 €.

La plateforme s'insère parfaitement dans le volet d'actions durables de la Communauté de communes. Le report modal estimé est conséquent : annuellement, 10 à 15 000 camions devraient abandonner les routes pour voir leurs chargements emprunter les voies ferrées. ''C'est un projet novateur. Les discours ont fait leur temps, il faut passer à l'acte. Et c'est aux collectivités locales de décliner les grands enjeux nationaux du développement durable.''

 

Deux trajets quotidiens en prévision


La plateforme comptera trois voies d'exploitation : deux pour le chargement et le déchargement des marchandises, la troisième pour la locomotive. ''Nous souhaitons inscrire le projet sur une vision régulière", prévient Philippe Henry. "Un train le matin vers Lyon, un autre le soir vers Château-Gontier, du lundi au vendredi". Car au niveau national, l’initiative entre dans le cadre d’une diagonale multimodale reliant le Grand Ouest à Lyon.

"La gare sera exploitée par des chargeurs mais chacun pourra l'utiliser pour faire venir un convoi. Et pas seulement les industriels". À 2 km, un terrain de 40 hectares pouvant être raccordé à la voie ferrée sera ainsi en mesure d’accueillir des entreprises. Il ne manque plus que l'accord de la SNCF pour la réalisation d'une voie verte permettant le passage des écoliers en toute sécurité, dernière étape avant la mise en circulation des premiers convois.

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information