A- A A+

24 / 10
2012
> Thématiques : Santé / Solidarités

À Chemazé, les départs en retraite d’un médecin et d’une pharmacienne menaçaient l’accès aux soins pour les habitants de la commune. Mais la municipalité a pris les devants et, en juillet 2012, la première maison médicale du pays de Château-Gontier a ouvert ses portes.

 

la première maison médicale du pays de Château-Gontier a ouvert ses portesAu cœur du bourg, 400 m2 sont désormais loués par la Mairie aux professionnels de santé. Deux cabinets de médecin, un cabinet d’infirmier, un espace paramédical et une pharmacie vont progressivement ouvrir leurs portes. Et pour que l’offre soit complète et vraiment utile aux habitants, un appartement sera destiné à l’hébergement des médecins lors des périodes de garde.

Pour Hervé Rousseau, Maire de Chemazé, "Il a fallu faire preuve de volontarisme. Si l’on n’avait pas entreprit, dès 2009, la construction de cet espace, la pharmacie aurait fermé et il n’y aurait plus personne aujourd’hui pour assurer les soins. Au lieu de cela, deux médecins sont venus s’installer ensemble."

Pour financer la construction, qui a coûté 550 000 € (hors taxe), la municipalité a bénéficié notamment d’une aide de la Région des Pays de la Loire à hauteur de 26 000 €. Et si elle a du se résoudre à vendre des pavillons construits par la commune il y a 25 ans, pour Hervé Rousseau, nul doute que ce nouvel équipement devrait inciter de nouveaux habitants à venir s’installer dans la commune.

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information