A- A A+

22 / 11
2012
> Thématiques : Culture / Sport

Titré champion régional de sa catégorie à 9 ans, Simon Père, licencié du Tennis Bourny Lavallois, en a aujourd’hui 15. C'est l’un des plus talentueux espoirs du tennis ligérien. Portrait d’un joueur au profil d’attaquant, avec la tête bien sur les épaules.

 

Son prénom évoque l’un des joueurs français les plus en vu actuellement (Gilles Simon), et son nom est l’homonyme d’un bel espoir hexagonal du circuit ATP (Benoît Paire). Mais au-delà du clin d’œil, Simon Père s’est surtout fait son propre nom à l’échelle du tennis régional.

Simon Père est licencié depuis qu’il a 6 ans au Tennis Bourny Lavallois.Celui qui a commencé à taquiner la raquette à 6 ans, au Tennis Bourny Lavallois, a rapidement gravi les échelons du classement, jusqu’à atteindre la belle perf’ de 3-6 aujourd’hui. Pour en arriver là, il n’y a pas de secret : il s’entraîne dur. Ces trois dernières années, il y a consacré 15 heures hebdomadaires au sein du Pôle Espoir, intégré à seulement 12 ans. Pourquoi le tennis ? "C’est un sport complet. Il faut de la puissance, de la technique, le sens du jeu et du mental. C’est l’un des rares sports où un "petit" peut battre un "grand."

Rentré cette année au lycée, il bénéficie toujours d’horaires de cours aménagés, mais a décidé de lever un peu le pied sur les entraînements. Cela ne l’empêche pas de disputer régulièrement des tournois nationaux et d’avoir récemment glané deux titres consécutifs de champion régional par équipes. Grâce à notamment à quelques points forts : "Un bon revers, un coup droit correct, et je volleye assez bien. Mais je dois encore travailler mon service, il n’est pas assez puissant pour remporter facilement mes mises en jeu."

Tsonga et Ferrer en modèles

Grâce à la bourse individuelle de formation accordée cette année par la Région, Simon compte bien de toute façon continuer sa remarquable progression. "Jusqu'à parvenir, d’ici un ou deux ans, à être négatif". On parle là d’une catégorie de classement, qui s’apparente à la dernière marche du parcours amateur, porte d’entrée hyper sélective du circuit pro.

Pense-t-il un jour à fouler les mêmes courts que ses modèles David Ferrer et Jo-Wilfried Tsonga ? Simon est lucide sur la question : "Je n’envisage pas de passer professionnel. Il y a trop de concurrence et il faut vraiment être très fort. Mon projet personnel, c’est de devenir journaliste sportif". A défaut de jouer avec les pros, Simon pourra ainsi commenter leurs matchs.

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information