A- A A+

30 / 11
2012

Seul un masseur-kinésithérapeute sur cinq décide d'exercer en établissement de santé plutôt qu'en cabinet. Pour inverser la tendance, la Région propose de financer intégralement la dernière année de scolarité des étudiants de l'IFMK (Institut de formation des masseurs-kinésithérapeutes) qui s'engageraient vers le public.

 

Des étudiants-masseurs en formation dans les locaux de l'IFMK à Laval.

Environ 80 % des masseurs-kinésithérapeutes tout juste diplômés choisissent d'exercer en profession libérale plutôt que dans des établissements de santé. Les Pays de la Loire n'échappent pas à cette tendance nationale. La Région tente néanmoins d'y remédier, en partenariat avec l'IFMK de Laval (Institut de formation des masseurs-kinésithérapeutes).

Une enquête va être lancée début janvier en partenariat avec l'ANFH (l’Association nationale pour la formation permanente du personnel hospitalier) afin de recenser les étudiants  susceptibles d'exercer dans les établissements de santé ligériens à l'issue de leur formation de trois ans. La Région s'engagerait alors à financer l'intégralité de leur dernière année de scolarité (7 000 €). Depuis la rentrée 2011, elle prend déjà en charge une partie des frais de scolarité des étudiants de l'IFKM : près de 4 300 € sur les 7 000 € annuels.

Encourager l'interdisciplinarité

Cette proposition correspond parfaitement au projet pédagogique de l'IFMK, comme l'explique Sylvie Letendre, directrice des soins : ''Nous ne pouvons rien imposer. Les stages en cabinet sont d'ailleurs obligatoires mais nous sommes davantage tournés vers les établissements de santé et centres de rééducation".

L'IFMK fait notamment partie d'un pôle régional de formation aux côtés d'autres filières sanitaires et sociales telles que les aide-soignants, les infirmiers ou les auxiliaires de vie. ''Ce pôle comptera bientôt 500 étudiants. À nous d'encourager l'interdisciplinarité pour faire en sorte que les jeunes diplômés aient envie de poursuivre dans cette voie."

Cet accompagnement régional, s'il se fait, devrait être effectif pour les étudiants de la promotion 2011-2014. Le processus de recrutement de l'IFMK devrait favoriser la réussite de  la démarche : parmi les 40 étudiants récemment recrutés, 18 sont originaires des Pays de la Loire. ''Quand on sait que beaucoup d'étudiants choisissent d'exercer dans leur région d'origine, nous avons donc de belles perspectives de fidélisation'', conclut Sylvie Letendre.

 

Pour en savoir plus : www.chlaval.fr

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information