A- A A+

03 / 04
2013

Alors que leur nombre diminue constamment en France, les mares sont l'objet d'une attention toute particulière de la part du Syndicat de Bassin pour l'Aménagement de la Rivière Oudon. Depuis 2011, la restauration de sites existants et la création de nouvelles mares profitent aussi bien aux promeneurs qu'aux amphibiens !

 

"Autrefois, les mares étaient surtout utilisées pour l'abreuvement du bétail", raconte Nicolas Houdouin, technicien de rivière au Syndicat de Bassin pour l'Aménagement de la Rivière Oudon. Avec le déclin progressif de l'activité agricole, les mares ont donc perdu l'une de leurs fonctions majeures ; leur nombre est ainsi en régression constante sur le territoire national.

Des panneaux pédagogiques pour se familiariser avec la biodiversité des mares."Mais suite à un inventaire faune et flore réalisé en 2010 par le Pays de Craon, nous avons pris pleinement conscience des enjeux autour de ces mares, qui accueillent des odonates et aussi quatorze espèces d'amphibiens. Il y a donc une biodiversité à préserver, d’autant que ces zones humides sont aussi des lieux de ballades pour les habitants."

Un plan de protection a donc été mis en place par le Syndicat en 2011. Sur la période 2011-2013, un budget de 28 000 € lui a été alloué, financé à 60 % par la Région des Pays de la Loire et à 20 % par l'Agence de l'eau, le reste faisant l'objet d'un autofinancement. Ce plan était d'autant plus nécessaire que lorsqu'elles sont laissées à l'abandon, les mares menacent de disparaître. "On observe une colonisation spontanée, notamment par des saules, dont les feuilles tombent et viennent accélérer le comblement des mares", détaille Nicolas Houdouin.

La prospection continue en 2013

Avec l'aide de l'association Mayenne Nature Environnement, le suivi scientifique des mares existantes a d'abord permis de se familiariser avec les espèces. Parmi les interventions réalisées par la suite, on peut citer des opérations de terrassement, notamment destinées à améliorer la contenance de la mare en eau en période estivale, ainsi que l'adoucissement de pentes jugées trop abruptes afin de faciliter les allées et venues des amphibiens.

Sur trois sites, à Cossé-le-Vivien, Peuton et La Selle Craonaise, des mares publiques ont également été créées. Une démarche de sensibilisation a été menée auprès des habitants avec l'organisation de visites, la distribution de plaquettes d'information et l'installation de panneaux pédagogiques sur les sites concernés.

Sur 2013, Nicolas Houdouin prévoit la prospection d'une quinzaine de mares. Pour les techniciens de rivière et leur partenaire Mayenne Nature Environnement, cela laisse présager de nombreuses nuits à étudier patiemment la biodiversité locale à l'aide de lampes et d'épuisettes !

 

Pour en savoir plus : www.bienvivreloudon.fr/les-mares

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information