A- A A+

26 / 04
2013

Dans le village de Sangro (Burkina Faso), les habitants comptent sur l'agriculture pour assurer leur alimentation. Majoritairement issus du milieu agricole, les membres de l'association Solibam, à Château-Gontier, ont décidé de leur prêter main forte. Mais plutôt que d'enseigner leurs propres méthodes, ils ont pris le parti d'améliorer les techniques locales existantes.

 

"La région du Sahel est l'une des plus défavorisées du Burkina Faso, avec une faible pluviométrie et donc une insécurité alimentaire", explique Michel Destrès, président de l'association Solibam à Château-Gontier. Après la découverte du pays en 2008, il a souhaité s'investir auprès des 2 000 habitants du village de Sangro.

Le jardin pédagogique, espace de formation au travail de la terre. Depuis 2009, l'association intervient principalement autour de l'agriculture et de l'éducation, deux secteurs fortement liés : "Une meilleure alimentation permet de meilleures conditions d'apprentissage". Plus d'un quart de la population du village est d'ailleurs en âge d'être scolarisé.

Pour les 72 adhérents de Solibam, majoritairement issus du milieu agricole, "il fallait d'abord observer, plutôt que d'arriver avec des techniques non adaptées au contexte local. Un exemple : le tracteur ne se révèle pas forcément utile dans cette région. Il existe des savoir-faire puisque les habitants travaillent la terre pour s'alimenter. Il s'agit donc d'améliorer les techniques existantes". Pour cela, Michel Destrès et quelques membres de Solibam se rendent chaque année sur place. En 2012, l'association a reçu le soutien de la Région des Pays de la Loire, qui lui a versé une subvention de 7 500 €.

36 fosses de compostage en prévision

La première intervention de Solibam a consisté à relancer l'irrigation. "Il existait un périmètre irrigué près d'un lac, à 5 km, mais les pompes étaient en panne. Nous avons donc effectué des réparations, financé la pose de tuyaux et de vannes. Cela permet désormais de cultiver quatre hectares de légumes."

Des bâtiments destinés au stockage de matériel et de denrées alimentaires ont également été aménagés. "Aussi, pour retenir l'eau, les habitants forment des rangées de pierres. Nous avons donc pris en charge l'acheminement de pierres jusqu'au village pour consolider ce système."

Le prochain projet vise à améliorer la production et l'utilisation de compost : 36 fosses de compostage vont être creusées afin d'améliorer les rendements agricoles. Les formations seront dispensées par l'association AIDMR (Association interzone pour le développement en milieu rural), affiliée au mouvement Terre et Humanisme du célèbre agriculteur et écrivain Pierre Rabhi. Un jardin pédagogique a même été aménagé afin de former les plus jeunes au travail de la terre.

 

Pour en savoir plus : www.solibam.fr, www.terre-humanisme.org

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information