A- A A+

30 / 05
2013

En marge d'une programmation riche en styles musicaux, les organisateurs du festival Les Bouts de Ficelles, à Daon, se sont fixé plusieurs missions, notamment celles de renforcer leur démarche environnementale et de continuer à impliquer très fortement la jeunesse locale.

Depuis trois ans, des jeunes sont invités à rencontrer les artistes pour réaliser vidéos et reportages.

 

Rock, électro, chanson, classique, punk ou encore musique tzigane : pour sa 16e édition, le festival Les Bouts de Ficelles propose de nouveau une affiche marquée par l'éclectisme, du 31 mai au 2 juin prochains, à Daon.

"Cette richesse est due à notre volonté de satisfaire un public d'horizons variés", explique Jean-Baptiste Tribondeau, chargé de programmation. Aussi, les trois-quarts des groupes présents sont mayennais. Une proportion en forte hausse par rapport aux éditions précédentes mais qui traduit la qualité des propositions, plutôt qu'une volonté des organisateurs. "Nous recevons une centaine de maquettes, que nous écoutons et évaluons sans regarder l'origine des groupes."

L'intégralité du festival sera de nouveau gratuite, de quoi espérer retrouver 5 000 à 6 000 spectateurs, comme l'an dernier. La Région des Pays de la Loire soutient de nouveau l'événement, après avoir accordé une subvention de 6 000 € l'an passé. La tradition des concerts organisés dans les bars et restaurants de la commune sera reconduite. "Mais pour la première fois, chacun d'entre eux proposera aussi des concerts en autonomie, en marge des Bouts de Ficelle."

Toujours plus de LED

200 bénévoles s'apprêtent à accompagner les festivaliers. Depuis bientôt dix ans, certains d'entre eux reçoivent des formations de secouristes et de caristes. "Notre projet n'est pas simplement musical, il s'agit aussi de créer une dynamique en milieu rural", commente Jean-Baptiste Tribondeau. Une partie des bénévoles sera chargée d'aller à la rencontre des festivaliers afin de sensibiliser à la démarche de tri sélectif.

"L'association arrive à maturité au niveau structurel, nous nous efforçons donc de développer cette action environnementale". Entamé l'an dernier, le remplacement des lumières par des LED, plus économiques, sera ainsi poursuivi. L'association aura de nouveau recours à un groupe électrogène à faible émission de carbone et faible consommation.

Enfin, le travail entrepris auprès de la jeunesse depuis trois ans est toujours d'actualité. Avec le projet Jeunes Reporters, les jeunes du territoire sont invités à réaliser interviews, vidéos et teasers en rencontrant les artistes, ainsi qu'à découvrir les dessous de l'organisation et ses contraintes économiques. "Nous tenons à leur donner des responsabilités pour les intégrer progressivement à la vie associative et former ainsi les organisateurs de demain."

 

Pour en savoir plus : www.boutsdeficelles.info

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information