A- A A+

05 / 06
2013

Le lycée professionnel Robert Buron à Laval s’équipera en septembre prochain d’un pôle entièrement restructuré pour son école hôtelière. Il profitera à l’ensemble des cursus formant aux métiers de la restauration.

 

Une perspective infographique du rendu final. La fin des travaux est prévue pour juillet.  XX"Nous faisions cours dans un bâtiment qui a plus de 20 ans, et qui en termes de conception n’était plus forcément adapté aux nouvelles formations, à l’évolution des contenus et des technologies", présente Roger Boisard, chef des travaux au lycée professionnel Robert Buron à Laval. Un titre trompeur pour celui qui, de manière plus concrète, coordonne l’ensemble des formations professionnelles de l’établissement.

C’est donc une restructuration intégrale des bâtiments existants qui est en cours depuis juillet 2012, à laquelle s’ajoutent 160 m² d’extension. Près de 90 % de ces locaux bénéficieront de matériels neufs et d’espaces redéfinis. Coût total des opérations : 3,5 M€, financés intégralement par la Région des Pays de la Loire.

Parmi les futurs équipements, citons en cuisine les fourneaux ultra-modernes, répondant à des critères de cuisson très précis et des normes d’hygiène de plus en plus strictes. Pour la partie "service", une salle sera dédiée à la communication et à la commercialisation. "Il est important de former les élèves à travailler la gestuelle, l'organisation. Ils sont autant commerciaux que serveurs", précise Roger Boisard.

Un turn-over important

Environ 150 élèves, engagés dans les formations liées aux métiers de la restauration (CAP et bac pro), profiteront de ces aménagements en septembre prochain. "Pour cette rentrée, on sollicite le doublement du bac pro Restauration de 24 à 48 élèves. C’est notre priorité, la structure des bâtiments a été pensée pour ces effectifs, avec 12 nouveaux serveurs et 12 nouveaux cuisiniers."

La rentrée 2013 sera aussi l’occasion de baptiser une nouvelle formation avec le CAP Service hôtelier. Un hôtel pédagogique avec trois chambres devrait d’ailleurs voir le jour en 2014. "Il y a toujours autant d’offres d’emploi dans le secteur hôtelier", se félicite Roger Boisard. "Mais en service et cuisine aussi, car le turn-over est important. Les jeunes changent souvent d'orientation au bout de 10 ou 15 ans. Ce sont de beaux métiers, mais difficiles et contraignants."

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information