A- A A+

18 / 03
2012
> Thématiques : Culture / Sport

 

Au centre d'art de Pontmain, l'art se veut pluridisciplinaire et s'affiche logiquement sous toutes ses formes.Des expositions, naturellement, mais aussi des cours et des coups de pouce aux jeunes créateurs : à Pontmain, le dynamisme du centre d'art contemporain ne se dément pas depuis sa création en 1999. Depuis des travaux entrepris en 2010, il est même devenu un véritable lieu de vie, pour ses visiteurs comme pour les artistes qui l'animent... et l'habitent.


Avec ses expositions de collections privées et de ressources publiques, de réalisations  existantes et d'œuvres fraîchement conçues pour le lieu, le centre d'art contemporain de la communauté de communes du bocage mayennais fait vibrer la sensibilité artistique de ses visiteurs depuis 1999. 

Sculptures, vidéos, dessins et photographies se mêlent avec bonheur aux performances sonores : ici, l'art se veut pluridisciplinaire et s'affiche logiquement sous toutes ses formes. Les artistes de renommée internationale, de France et d'ailleurs (Bertrand Gadenne, Vasco Araùjo,...), y partagent les murs blancs des salles d'exposition avec de jeunes créateurs qui, à l'occasion de résidences, trouvent le cadre idoine pour faire fructifier leurs talents.

 

Le dynamisme du centre d'arts a pris une nouvelle dimension depuis que le bâtiment, une ancienne maison de retraite, s'est offert une cure de jouvence en 2010. « Seul le rez-de-chaussée avait été réhabilité. Les cours d’arts plastiques amateurs avaient lieu dans des écoles, les artistes en résidence étaient logés dans un gîte à 5 km », raconte Annaïk Besnier, directrice du centre. « Après avoir rénové la façade et l'espace d'accueil, nous avons engagé des travaux sur les trois niveaux du bâtiment afin d'y recentrer nos activités. »  Le montant de l'opération s'est élevé à 342 782 €, dont 120 000 ont été financés par la Région des Pays de la Loire.

 

Les artistes y ont leurs propres quartiers

 

Les artistes de renommée internationale, de France et d'ailleurs, y partagent les murs blancs des salles d'exposition avec de jeunes créateurs. L'accueil direct des artistes en résidence - deux par an - est donc devenu possible, au deuxième étage. A l'automne dernier, Thomas Lanfranchi (vidéo, sculpture) et  Antoine Ronco (dessin) y ont ainsi découvert trois chambres agrémentées d'un espace de vie commun. Un plus indéniable pour les jeunes créateurs en résidence, qui se voient par ailleurs offrir une bourse de production de 1 700 € ainsi qu'un catalogue rassemblant leurs travaux réalisés au centre. « Le centre d'art n'est plus un lieu de passage mais un espace de vie et de rencontres que les artistes, tout comme le public, peuvent désormais s'approprier », se réjouit Annaïk Besnier.

 

Au premier étage se trouve une salle d'exposition supplémentaire, un bureau et un espace de travail pour les artistes. Sans oublier une salle d'arts plastiques pour les cours : « ce nouvel espace permet aux élèves de participer à des ateliers en lien direct avec l'exposition qu'ils ont découverte quelques minutes plus tôt. » Car au-delà de l'aide à la création, un objectif fondamental du centre est de sensibiliser le jeune public à l'art et à la diversité de ses formes. Les visites sont gratuites et les déplacements des scolaires (environ 800 par an) sont pris en charge. Autant de dispositifs grâce auxquels la vie culturelle et artistique du bocage mayennais n'est pas prête de s'éteindre !

 

Pour en savoir plus : www.centredartpontmain.fr

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information