A- A A+

25 / 03
2012
> Thématiques : Culture / Sport

 

film-kabylieAprès quelque 150 productions cinématographiques, le réalisateur Jean-Marc Allaine met actuellement au point une fiction d'un nouveau genre. Elle devrait permettre d'imaginer le quotidien, jusqu'ici très peu documenté, des travailleurs au sein des carrières de la Kabylie, situées à Voutré.


« Les carrières de la Kabylie sont connues dans la région, leur histoire beaucoup moins », constate le cinéaste Jean-Marc Allaine à propos d'un site exploité depuis 1858 sur le versant sud de la chaîne des Coëvrons et dont les roches volcaniques sont toujours extraites aujourd’hui. Le réalisateur sarthois a passé quatre années de son enfance à quelques kilomètres des carrières de la Kabylie, baptisées ainsi par un propriétaire soucieux de s'attirer les faveurs du gouvernement et des marchés d'alors. Adulte, il cherche à s'informer sur l'histoire du site et des hommes qui y travaillent. « Mais les directions ne conservaient aucune trace des employés de l'époque, pourtant au nombre de 500 et de 17 nationalités différentes. » Voilà un an, le réalisateur choisit de remédier à cette anomalie de l'histoire locale avec une fiction documentaire intitulée Kabylie, à la force du poignet.

 

Pratique innovante

 

Jean-Marc Allaine trouve d'abord un allié précieux en Jacques Cousin, auteur de recherches sur le sujet depuis trente ans et donc familier des archives communales. Jean-Marc déniche vidéos, peintures et autres cartes postales lui permettant de définir le cadre visuel de l'époque. L'histoire qu'il met au point est celle d'un écrivain entamant des recherches sur les carrières.  Elle est régie par deux critères : les personnages et tout élément ayant disparu avec le temps seront créés de toutes pièces, notamment grâce aux techniques d'animation. A contrario, les éléments toujours présents apparaîtront sous leur forme réelle et actuelle. « C’est comme si le monde se figeait pour permettre à l'enquêteur d'observer. Cette pratique innovante peut permettre de s'intéresser à des histoires avec très peu d'archives, sur lesquelles les réalisateurs n'osent habituellement pas se pencher. »

 

Focus sur l'humain

 

Jean-Marc Allaine avait déjà réalisé une série de documentaires sur des Sarthois qui, comme lui, étaient d'anciens citadins convertis aux parties de campagne. Si le cadre temporel diffère cette fois, la base de la démarche demeure avec ce nouveau coup de projecteur sur l'humain. « Je m'intéresse à la main d’œuvre qui a fait de la Kabylie la plus grande carrière éruptive de France. Ce sont ces travailleurs qui ont permis l'amélioration de la condition ouvrière, terrifiante à l'époque. »
La démarche a séduit Atmosphères Production, une branche de l'association mayennaise Atmosphères53 – organisatrice du festival Reflets du cinéma. Jean-Marc Allaine travaille actuellement à la conception d'un extrait qui sera soumis au CNC (Centre national du cinéma et de l'image animée) avant que ne voie le jour le film de 52 minutes. Avec une subvention de 7000 €, la fiction documentaire est l'un des 53 projets cinématographiques soutenus en 2011 par la Région des Pays de la Loire.

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information