A- A A+

28 / 03
2012

Mamers en Mars ouvre très prochainement sa 22e édition. Artémis, association organisatrice, y met de nombreux films européens à l’honneur du 30 mars au 1er avril. Au-delà et avant la compétition, de nombreuses actions impliquent les écoles et les habitants.

 

La séance scolaire de Fresnay-sur-Sarthe (salle André Voisin), qui a réuni 200 élèves de Saint Aubin-du-Locquenay et des deux écoles de Fresnay.Lycées, écoles maternelles et primaires… Le festival Mamers en Mars sort des salles. Les élèves du lycée Perseigne de Mamers ont déjà participé à des ateliers autour des métiers du cinéma. Cette année, Maxime Guérin, chef opérateur, est venu parler de son métier et animer des exercices ludiques avec les lycéens. C’est également l’occasion de présenter la vie associative : « Mamers en Mars est un projet de l’association Artémis : nous avons donc expliqué aux lycéens comment monter un projet associatif de A à Z à travers l’exemple du festival », explique Eve Mermé-Derrien, responsable de la coordination et de la programmation du festival.

Pour les petits, différentes écoles maternelles et primaires de Mamers mais aussi Fresnay-sur-Sarthe et La Ferté-Bernard, ont assisté à des séances de projection de films d’animation européens : L’atelier enchanté, film tchèque, et Le vilain petit canard, film russe. « L’objectif est de faire découvrir aux enfants des courts-métrages européens peu diffusés afin de sortir des chemins de la grande distribution. Nous voulons leur montrer autre chose que du Disney ! » En amont, les enfants ont travaillé avec leurs professeurs à l’aide du dossier pédagogique distribué par le festival.

 

Chacun fabrique son film !

 

Mamers en Mars, c’est aussi un temps de rencontre très fructueuse avec les habitants de Mamers. Le laboratoire de création mobile Kinobus viendra s’installer au cœur de la ville à partir du 30 mars. Une équipe de professionnels encadrera une vingtaine d’équipes de cinq personnes pour produire et présenter des courts-métrages originaux réalisés sur place. Les participants ont 48 heures pour tourner, jouer, monter de petits films qui seront présentés à la clôture du festival, le dimanche 1er avril. « Cette initiative permet d’animer la ville. Les autres années, les habitants ont joué le jeu en prêtant leur jardin ou en faisant de la figuration. Cela permet de mettre à contribution tout le monde, même les personnes qui ne participent pas directement à l’atelier. » Le Kinobus est ouvert à tous, petits et grands, avec ou sans expérience.

Mamers tient décidément une place à part dans le paysage cinématographique régional. Ici, on a le cœur qui bat à 24 images par seconde et le cinéma se vit au quotidien. Le festival, dont la Région est un des principaux partenaires à hauteur de 17 000 euros, présente ainsi des séances dédiées aux court-métrages tournés en Pays de la Loire.

 

www.mamers-en-mars.com

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information