A- A A+

17 / 05
2012

Groupe de stagiaires constitué d’une partie des premiers entrants (mars) et des deuxièmes entrants (avril) Chacun sa route, chacun son chemin d'apprentissage. L'Association d'actions de formation et d'insertion (Agafi), au Mans, innove avec un dispositif inédit d'accompagnement à l'emploi et de la découverte des secteurs de l'industrie et du bâtiment. Objectif : sécuriser les parcours de formation.

 

D'un côté, des emplois qui ne trouvent pas preneurs. De l'autre, des jeunes sans activité ni qualification. En face, des formations génériques et peu adaptables qui ne parviennent pas à conserver tous leurs effectifs jusqu'au diplôme. À l'initiative de l'espace régional de la Sarthe, de la mission locale et de Pôle Emploi, une solution sur-mesure a été lancée cette année en version expérimentale visant à proposer une nouvelle offre adaptée aux besoins : la Plateforme d'orientation de la Sarthe dans les secteurs de l'industrie, du bâtiment et de l'écoconstruction.

Cette nouvelle organisation est pilotée par l'Association d'actions de formation et d'insertion (Agafi) en partenariat avec l'Afpa, l'Afpi, les Greta et les Compagnons du devoir.  "L'objectif n'est pas de reproduire les systèmes de formation utilisés jusqu'ici, mais de s'inspirer d'un schéma proposé par la Région qui finance ce dispositif avec une subvention de 130 000 €", explique Bruno Girard, directeur de l'Agafi depuis 2001. "L'entrée dans cette formation est conditionnée par les résultats d'une première phase de diagnostic de la situation socio-professionnelle très poussé des candidats : l'objectif est de déterminer si les difficultés potentielles peuvent être traitées avant la formation afin de ne pas limiter son impact."

 


Parcours à la carte

 

Principale originalité de ce nouveau programme, lancé le 1er mars dernier : la formation est découpée en trois phases et les stagiaires peuvent la démarrer à différents moments selon le résultat du diagnostic préalable. Ceux qui ont déjà un projet professionnel précis pourront ainsi ne pas avoir à suivre les quatre premières semaines, dédiées à l'orientation, voire les huit semaines suivantes consacrées à la validation du projet professionnel. La dernière étape, huit semaines de préparation à la qualification dont quatre semaines en entreprise et deux en atelier, doit permettre au stagiaire de décrocher un emploi, un contrat de professionnalisation en alternance ou l'entrée dans une formation qualifiante.
"Nous souhaitons intégrer l'individualisation dans la formation en groupes et mobiliser tous les moyens existants plutôt qu'apporter une réponse globale", souligne Bruno Girard. Un défi qui est pour l'instant relevé avec succès : "l'objectif est de parvenir à 25 parcours théoriques complets, et nous avons assez peu d'inquiétudes sur nos capacités à atteindre ce chiffre. Nous risquons au contraire d'avoir plus de prescriptions que de places disponibles. Je crains que nous ne soyons victimes de notre succès !"

 

 Plus d'informations sur : www.meformer.org

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information