A- A A+

15 / 06
2012

Des élèves du lycée Nazareth à Ruillé-sur-Loir ont mené tout au long de l'année un travail sur  le "Devoir de mémoire autour de la Shoah" dans le cadre du Programme d'actions éducatives. Ils ont notamment réalisé une bande dessinée retraçant la vie d’une famille juive d’Ecommoy qui fut déportée.


« Comprendre un moment clé de notre histoire ». Voilà ce qui a motivé Stéphane Fouchard, professeur d’histoire-géographie au lycée Nazareth de Ruillé-sur-Loir, pour mener une action sur le "Devoir de mémoire autour de la Shoah" proposé dans le PAE (Programme d'actions éducatives", appel à projets initié par la Région.
Dans ce cadre-là, le Mémorial de la Shoah, qui bénéficie d'une subvention annuelle de 99 000 € de la collectivité régionale, proposait aux lycéens sélectionnés, d'organiser et de financer une visite du Mémorial à Paris puis du camp de concentration à Auschwitz. « Mais ce projet est plus qu’un voyage d’étude, souligne l'enseignant. C’est l’engagement de plusieurs professeurs de traiter d'un thème commun dans plusieurs matières, et de produire un travail à la fin de l’année ».
Pour les 22 élèves de 1e Bac pro Service aux Personnes, cela s’est traduit par la réalisation d’une bande dessinée de sept planches, retraçant la vie de Chana et Sigmund Benda. Ces juifs de l’Est, arrivés par le ballotement de l’histoire en Sarthe, à Ecommoy, sont arrêtés en 1941 et envoyés à Auschwitz où ils trouvent la mort en 1942, laissant derrière eux Simone, leur fille unique, de huit ans. Pour écrire cette histoire, les élèves et leur professeur ont fait appel à un historien local Yves Moreau.
Après Le Mans, c’est à Ecommoy qu’il y avait le plus de familles juives, à cette époque-là. « De ces familles, il reste quelques enfants de disparus, dont Simone Pragier, née Banda, que nous avons réussi à contacter. Elle n’avait jamais raconté son histoire. Au départ, elle a refusé l’idée de ce projet ». Mais à force de persuasion, la vielle dame de 79 ans, vivant à Metz depuis la fin de la guerre, a accepté de venir témoigner au lycée.
Parallèlement, le dessinateur sarthois Laurent Millon a aidé les élèves à écrire le story board et réaliser la BD.

 

Une attitude exemplaire et respectueuse

 


bdComme convenu, les lycéens sont allés en janvier, visiter le Mémorial à Paris, avant de se rendre, le 7 mars, à Auschwitz. « Nous les avons préparés à ce déplacement qui revêtait une dimension solennelle, poursuit le professeur. Nous avons insisté sur la nécessité d'adopter sur place une attitude exemplaire et respectueuse. C’est très formateur d’un point de vue citoyen ».
Aujourd’hui, la BD est téléchargeable sur internet. Les élèves vont par petit groupe, présenter leur projet dans les autres classes du lycée. Et avec l’accord du CDDP (Centre départemental de documentation pédagogique), la BD pourra être utilisée comme support par les enseignants de la région.
« C’est un projet qui restera un moment fort pour les élèves. Il a permis de réfléchir et de prendre conscience mais aussi de transmettre cette période de l’histoire ».

 

Pour en savoir plus :

 

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information