A- A A+

19 / 11
2012
> Thématiques : Culture / Sport

Entamée en 2010, la restauration des sépultures de la chapelle Notre-Dame-de-Charné, à Ernée, est quasiment bouclée. Prochaine étape pour ce monument historique : la rénovation de l'intérieur.

 

Le cimetière et la chapelle sont tous deux classés monuments historiques.Les habitants d'Ernée sont très attachés à leur chapelle Notre-Dame-de-Charné. Au fil du temps, ils se sont régulièrement mobilisés contre sa destruction par ses différents propriétaires. Avec le Centre communal d'action sociale (CCAS), le bâtiment, construit au XIIe siècle, est désormais entre de bonnes mains. Pour preuve : ce dernier a engagé en 2010, avec le soutien de la Région (6 500 €), une vaste restauration de cette chapelle, classée monument historique.

"Elle avait été abandonnée une grande partie du XVIIe siècle", raconte Marie-Pascale Rapenne, responsable du service comptabilité à la Ville. "C'est seulement en 1708 qu'elle a été reprise par le culte. À ma connaissance, elle n'avait jamais été restaurée auparavant". Le CCAS a confié ce chantier à la société Le Gal, fabricant historique de monuments funéraires, basé à Fougères.

La dernière tranche des travaux est prévue pour l'année 2013. Une échéance qui ne devrait toutefois pas sonner la fin des opérations : "Les peintures murales, qui datent du XVe siècle, sont relativement abîmées. Les murs de la chapelle ont, quant à eux, tendance à s'effriter. D'autres opérations sont donc à envisager", conclut Marie-Pascale Rapenne. De quoi redonner un second souffle au monument.

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information