A- A A+

26 / 02
2012

Le boulevard Nature devrait être livré dans sa totalité en 2013.Livrée presque entièrement à l’échéance 2013, la voie verte qui forme un cœur autour du Mans reliera de nombreux attraits de l’agglomération. Patrimoine, nature, sport jalonnent le parcours de 72 kilomètres. La signalétique sera installée cette année.


Amusant, le chiffre de "72" kilomètres, mais un peu arrondi pour faire sarthois. Marc Deligny ne s’en cache pas d’autant plus que la réalité du boulevard Nature se situe plutôt au dessus : entre 75 et 76 km. Le vice-président de Le Mans Métropole a repris le flambeau du projet lancé par son prédécesseur Jean-Louis Prigent en 2001. Dix ans pour avancer en douceur sur ce fameux "boulevard Nature" qui n’avait à l’origine que deux équivalents dans toute l’Europe, l’un aux Pays-Bas, l’autre en Espagne. "Aujourd’hui, il doit y en avoir moins d’une dizaine", assure Marc Deligny.
Où en est-on en ce début d’année ? "Trois tronçons sont pratiquement livrés : du Port d’Arnage à Allonnes, de la route de Parigné à Yvré-l’Evêque, et de Coulaines à Sargé… En tout une trentaine de kilomètres, soit 40% de la réalisation." Le chantier se heurte à quelques difficultés sur certains points de passage. "Sous la voie ferrée vers Laval et Alençon, nous sommes obligés de réduire l’emprise au sol car le tunnel piéton existant n’atteint pas les trois mètres de large, par exemple. Et puis quelques propriétaires refusaient de céder des parcelles en bord de rivière, un problème que la déclaration d’utilité publique permet de résoudre désormais."

 

Du vieux Mans au grand stade

 

Le boulevard Nature, qui dessine grossièrement un cœur, attend maintenant sa signalétique. C’est imminent. Elle pointera les nombreux sites rencontrés sur le parcours : la cathédrale et la Cité Plantagenêt, bien sûr, mais aussi les églises remarquables (Arnage, Coulaines), le pont roman d’Yvré-l’Evêque, l’abbaye de l’Epau, l’Arche de la nature et – à terme – le stade MMArena entre autres installations sportives. Autant de lieux reliés par un revêtement spécifique à base de gravier et de chaux étudié pour les circulations douces : piétons, cyclistes, fauteuils ou poussettes, chevaux même. La voie verte est large de trois mètres. "Mais nous nous sommes réservés le plus souvent possible une emprise de dix mètres pour des aménagements d’accueil ou des plantations," poursuit Marc Deligny.
Le projet devrait être livré dans sa totalité en 2013. Il en coûtera 10 M€ dont 766 000 apportés par la Région des Pays de la Loire.

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information